Elfe de la nuit

De Wowpedia
Aller à : navigation, rechercher
Races jouables dans World of Warcraft
Alliance TBC Draeneï · Nain · Gnome · Humain · Elfe de la nuit · Icon Cataclysm 18x18.gif Worgen Horde TBC Elfe de sang · Icon Cataclysm 18x18.gif Gobelin · Orc · Tauren · Troll · Mort-vivant
Pour la race jouable des elfes de la nuit, voir Elfe de la nuit (jouable).
Elfes de la nuit, les enfants des étoiles
Nightelves-160x.jpg
Un couple d'elfes de la nuit
Faction/Affiliation Alliance, Sentinelles, Cercle cénarien, Marteau du crépuscule, Croisade d'argent, Gardiens, Lame d'ébène
Classes de personnage Druide, Chasseur, Prêtre, Voleur, Guerrier, Chevalier de la mort, Mage (WoW); Chasseur de démons, Gardien (All); Eclaireur, Tireur d'élite, Forestier, Belluaire, Savagekin, Assassin, Marcheur tellurique (RPG); Archidruide, Sentinelle, Démoniste
Capitale raciale Darnassus (auparavant Havrenuit et Zin-Azshari)
Chef(s) Grande prêtresse Tyrande Murmevent (Dirigeante des elfes de la nuit)
Archidruide Malfurion Hurlorage (Archidruide des elfes de la nuit)
Monture raciale Sabre, Hippogriffe
Monde d'origine Azeroth
Langue(s) principale(s) Darnassien, Commun
Langue(s) secondaire(s) Gobelin, Bas commun, Orc, Thalassien
Taille 1,98m - 2,29m (individus masculins),
1,88m - 2,18m (individus féminins)[1]

L'histoire fascinante des elfes de la nuit, ou Kaldorei (signifiant "enfants des étoiles" en darnassien, leur langue native), s'étend sur plusieurs millénaires. Natifs de Kalimdor, le continent de l'ouest, ils sortirent d'une longue période s'isolement à la fin de la Troisième guerre pour se ranger du côté de l'Alliance des royaumes de l'Est.

Introduction

Illustration d'une voleuse elfe de la nuit.

Il s'agit d'une race d'êtres mystiques et solitaires, qui fit son apparition lorsque le monde était encore jeune. Leur héritage est celui d'une civilisation antique, qui par nécessité a souvent préféré s'isoler du reste du monde, vivant en autarcie et ne dépendant que d'eux-mêmes. Jadis, le Puits d'éternité se trouvait au coeur de la société kaldorei, faisant d'eux les premiers êtres intelligents à faire usage de la magie. Leur prouesse dans les arts arcaniques était inégalée, et ils maniaient ces énergies fabuleuses avec parcimonie et inspiration. Cependant, les membres de la plus haute caste des elfes de la nuit, appelés les Bien-nés, faisaient montre d'une arrogance sans limites. Ils utilisaient les pouvoirs du Puits de manière inconsidérée, ce qui eut pour conséquence d'attirer la Légion ardente sur Azeroth. Les Bien-nés tombèrent sous l'emprise de Sargeras, et un conflit apocalyptique s'engagea entre les elfes de la nuit et les innombrables démons qui constituaient la Légion. L'issue de ce que l'on appela la guerre des Anciens changea à jamais la face du monde, provoquant un fractionnement qui déchira les terres et donna naissance au Maelström.

Bien que les puissants Kaldorei parvinrent à repousser les forces démoniaques et à sceller le portail qui leur avait permis de pénétrer sur Azeroth, ils payèrent lourdement le prix de leurs erreurs : Il ne restait que des ruines de leur glorieuse civilisation, et le monde lui-même était brisé. Leurs vies étaient sauves, mais remplies de douleur et de tristesse. Ils se retirèrent dans leurs forêts ancestrales d'Orneval et vécurent plus ou moins isolés des autres races pendant près de dix millénaires, renonçant à la magie au point d'en punir l'usage de mort, et se dévouant corps et âme à la nature du monde, dont ils avaient failli provoquer la perte. Depuis, la vie des elfes de la nuit est intimement liée aux forces de la nature, aux pouvoirs animistes et à la vénération d'Elune, leur mystérieuse déesse de la lune. Ils forment aujourd'hui un peuple à la fois pragmatique et hautement spirituel (un paradoxe relativement singulier), qui aspire par-dessus tout à retrouver la paix qu'il connut autrefois.

Presque tous les Kaldorei estiment qu'il est de leur devoir de préserver et protéger la nature et l'équilibre du monde. L'honneur dicte chacune de leurs actions, ce qui les amène à agir de manière stricte mais juste, sans pour autant être incapables de faire preuve de compassion. Toutefois, ils ont tendance à être dédaigneux et méfiants vis-à-vis des plus jeunes races avec lesquelles ils partagent aujourd'hui le monde. A leurs yeux, les autres peuples vivent dans l'ignorance et l'entêtement, et leur faible espérance de vie ne leur permettra jamais d'atteindre la sagesse et la responsabilité que les Kaldorei ont acquis par leur lourd passé. En retour, nombreux sont ceux qui perçoivent l'attitude des elfes de la nuit comme un mélange de pure arrogance et d'un insupportable sentiment de supériorité. Ironiquement, les Kaldorei n'inspirent pas davantage confiance aux autres races, ne serait-ce que par leur nature mystérieuse ou leur comportement distant et altier.

Histoire

Lorsqu'ils façonnèrent le monde aujourd'hui connu sous le nom d'Azeroth, les divins titans créèrent un lac enchanté, qui fut bientôt appelé le Puits d'éternité. Selon Freya, Cénarius et le tribunal des Âges, ses pouvoirs provoquèrent l'évolution des trolls d'une tribu primitive en ce que l'on appelle aujourd'hui les Kaldorei. Au fil du temps, le Puits devint le centre de leur civilisation, leur conférant sagesse, puissance et immortalité. Cet immense réservoir d'énergies mystiques rayonnait à travers le Néant distordu, finissant par attirer l'attention du titan noir Sargeras, le Destructeur de mondes, toujours à la recherche de puissantes sources de pouvoir.

La guerre des Anciens

Article détaillé: Guerre des Anciens

C'est ainsi que débuta la corruption des elfes. Se présentant comme un dieu respectable et vénérable, Sargeras parvint à entrer en contact avec la plus puissante de tous les elfes, la reine Azshara. Celle-ci se laissa convaincre, ainsi que son loyal conseiller Xavius, d'ouvrir un portail vers Azeroth afin que leur "dieu" tout-puissant s'avance et bénisse leur race toute entière (tout en éradiquant les races jugées "indignes"). Dans leur insolence, les nobles de la société elfe, les Bien-nés, cherchèrent à contrôler pour leurs propres fins cette incroyable source de pouvoir, empreinte d'une corruption sans nom. Leur orgueil causa leur perte, ils furent consumés par les énergies qu'ils désiraient si avidement s'approprier.

A mesure que le portail vers le monde mortel s'agrandissait, Sargeras envoyait toujours plus d'"émissaires", préparant la venue de leur dieu de l'au-delà. Ces démons faisaient partie de l'armée immortelle de Sargeras, connue sous le nom de Légion ardente. Cet ost infernal parcourait l'univers depuis des millénaires, dévorant l'un après l'autre les mondes dispersés dans le cosmos. Alors que le portail était sur le point d'être achevé, permettant au titan noir de poser pied sur Azeroth, un petit groupe de Kaldorei mené par Malfurion Hurlorage, le premier des druides, prit conscience de la menace qui pesait sur leur monde, par la faute d'Azshara, à présent ivre de pouvoir. Réalisant que la réussite de ses plans, apparemment imminente, risquait d'être compromise par ces quelques elfes, Sargeras lança sa Légion à l'assaut d'Azeroth, dans le but d'éliminer les "impurs", parmi lesquels la race kaldorei toute entière.

Alors que la guerre faisait rage sur la face du monde, de nombreuses forces s'élevèrent et se joignirent à Malfurion, aidant le jeune druide à sceller le portail vers le Néant distordu et les entités malfaisantes qui y résidaient, prêtes à détruire tout ce qui leur faisait face. Le demi-dieu Cénarius, les anciens, et les puissants vols draconiques se jetèrent dans la bataille et s'opposèrent à l'avancée de la Légion. Grâce aux enseignements de son shan'do Cénarius, Malfurion parvint à interrompre l'incantation du portail, fermant le passage et interdisant au terrible Sargeras l'accès au monde d'Azeroth.

La Grande Fracture

Les énergies déployées pour ouvrir le portail étaient telles que l'interruption du sortilège provoqua l'implosion du Puits d'éternité. Le cataclysme qui s'en suivit entraîna la mort d'innombrables êtres. De nombreux Kaldorei furent précipités au fond de la mer, où ils finirent par être pervertis et se muèrent en nagas, de monstrueux serpents de mer. Le désastre brisa le continent unique en trois fragments, et en lieu et place du Puits apparut un immense tourbillon que l'on appela le Maelström. La plus grande partie des Bien-nés ayant péri, les Kaldorei abandonnèrent la pratique de la magie et se tournèrent vers une nouvelle culture, fondée sur l'équilibre et l'harmonie avec la nature.

Les Bien-nés survivants essayèrent de s'intégrer à cette nouvelle société druidique, mais ils ne purent ignorer bien longtemps le besoin pressant de magie qui les dévorait. Bientôt, leur chef Dath'Remar traita les druides de lâches car ils refusaient tout emploi d'énergie arcanique. Malfurion et ses confrères prévinrent les bien-nés que toute utilisation de la magie serait punie de mort. Pour protester contre cette loi, Dath’Remar et ses suivants déchaînèrent un effroyable orage magique sur Orneval. Les druides ne pouvaient se résoudre à prendre la vie de tant de leurs congénères et décidèrent de bannir ces irresponsables. Les Bien-nés quittèrent alors Kalimdor, faisant voile à travers la mer, vers le continent qui prendrait un jour le nom de royaumes de l'Est. Là, ils prirent le nom de hauts-elfes et établirent la nation de Quel'Thalas.

Les Kaldorei choisirent le nom d'elfes de la nuit et développèrent leur propre mode de vie, se rapprochant autant que possible de la terre et des choses de la nature. Quelques années plus tard, Nordrassil, l'Arbre-Monde, fut planté au sommet du mont Hyjal, au-dessus d'un lac contenant des résidus de l'essence du Puits d'éternité. Béni par les aspects dragons, Nordrassil conféra aux elfes de la nuit l'immortalité. L'avenir de leur peuple semblant assuré, les druides entrèrent dans un profond sommeil, afin de communier avec l'aspect draconique Ysera, à l'intérieur du Rêve d'émeraude. Les druides demeuraient liés au Rêve par l'intermédiaire de l'Arbre-Monde, et dormaient pendant plusieurs siècles, leur repos ne devant être interrompu qu'en cas d'extrême urgence. Pendant des millénaires, la civilisation kaldorei prospéra, oubliée de tous.

La redécouverte et la Troisième guerre

Article détaillé: Troisième guerre

La Troisième guerre amena la redécouverte du continent de Kalimdor et des elfes de la nuit. Les orcs, ayant récemment fui les royaumes de l'Est et cherchant à rassembler des ressources pour leurs armées, entreprirent un vaste projet d'abattage de bois, qui ne manqua pas de provoquer la colère des elfes de la nuit. Il s'en suivit de nombreuses escarmouches entre les orcs du clan Chanteguerre et les Sentinelles elfes. Mais au bout du compte, les orcs et les elfes finirent par mettre leurs griefs de côté pour faire face ensemble, avec les humains et les nains de l'Alliance, aux forces démoniaques d'Archimonde, un puissant lieutenant de la Légion ardente.

Après la Troisième guerre

Les elfes de la nuit s'attellent aujourd'hui à réparer les dégâts causés par la bataille contre Archimonde sur les flancs du mont Hyjal. En détruisant Nordrassil pour empêcher le retour de la Légion, les Kaldorei ont sacrifié ce qu'ils avaient de plus précieux : leur immortalité. Ils ont fondé la cité de Darnassus sur le nouvel Arbre-Monde Teldrassil, non reconnu par la nature et indigne de la bénédiction des dragons. En l'absence de Malfurion Hurlorage, les elfes de la nuit ont longtemps été gouvernés par Tyrande Murmevent, puis par l'archidruide Fandral Forteramure. Toutefois, depuis le retour de Malfurion et la découverte de la corruption de Fandral, Tyrande règne à nouveau aux côtés de Malfurion.

Bien que les Kaldorei soient aujourd'hui conscients de la présence d'alliés au-delà des limites de leurs forêts, il convient de s'aventurer dans leurs terres avec la plus grande prudence. Après toutes les souffrances et les sacrifices qu'ils ont endurés, les elfes de la nuit ne portent pas les étrangers dans leurs coeurs. Nombreux sont ceux qui ont péri par leurs flèches, sans même avoir eu connaissance du danger. On ignore à quel moment exact les elfes de la nuit ont rejoint l'Alliance, mais il se peut qu'ils aient simplement conservé leurs ententes de la Troisième guerre.

Cataclysm

Cataclysm Le contenu de cette section est exclusif à Cataclysm.

Dans World of Warcraft: Cataclysm le groupe de Bien-nés connu sous le nom de Shen'dralar a officiellement fait son retour et reçu le pardon et l'approbation de Tyrande. Ils enseignent à présent aux elfes de la nuit l'art de la magie des arcanes, assurant la formation des mages[2]. Après la Grande Fracture, les Kaldorei interdirent la pratique de la magie sous peine de mort.[3] Toutefois, un émissaire Bien-né a récemment voyagé jusqu'à la cité de Darnassus pour solliciter une audience avec Tyrande Murmevent, proposant de faire abstraction de leurs différences et d'unir leurs efforts. Cette proposition fut acceptée et, au grand désarroi de certains,[4] ils furent non seulement intégrés à la société, mais entreprirent l'enseignement de la magie à Darnassus. Ainsi la plupart des mages elfes de la nuit ne sont pas des Bien-nés, mais simplement des Kaldorei pratiquant la magie arcanique.

Les elfes de la nuit se sont précipités au secours des humains de Gilnéas, subissant les attaques des Réprouvés après que le cataclysme ait détruit le mur de Grisetête ainsi que les récifs isolant et protégeant la nation. Ils les ont aidé à retrouver la  [Faux d'Élune] et à contenir l'assaut des morts-vivants. Grâce aux enseignements des Kaldorei, les gilnéens ont appris à garder le contrôle d'eux-mêmes, en équilibrant la partie humaine et worgen de leurs êtres. Ils ont également introduit les sorcières des moissons (les druides de Gilnéas) au Cercle cénarien. Les elfes ont accueilli les worgens dans leur capitale de Darnassus, leur offrant l'hospitalité en échange de la promesse des lycanthropes de participer à la guerre contre la Horde. Les worgens ont accepté, et résident depuis dans le Chêne hurlant à Darnassus.

La progression de la Horde dans Orneval et Sombrivage, le bombardement d'un campement druidique et le conflit constant pour le contrôle d'Azshara font partie des raisons pour lesquelles les elfes de la nuit s'impliquent dans la guerre entre la Horde et l'Alliance. En effet, les Kaldorei s'affairent aujourd'hui à repousser l'assaut destructeur de la Horde sur le nord de Kalimdor, s'efforçant de protéger leurs terres ancestrales.

Culture

Elfe de la nuit masculin.

Les elfes de la nuit forment un peuple profondément altruiste, chaque individu se dévouant pleinement à la protection de la nature. Ils font corps avec les arbres qui leur servent de demeures, vivant en une symbiose totale avec les forêts dans lesquelles ils vivent. les druides passent la plus grande partie de leurs vies endormis, arpentant les plaines du Rêve d'émeraude, le royaume éthéré du grand dragon vert Ysera. Les elfes de la nuit jouissaient autrefois de l'immortalité, un privilège qu'ils durent abandonner à la fin de la Troisième guerre pour contrecarrer les plans d'Archimonde. Depuis, ils n'ont d'autre choix que de se mêler aux autres races et de se battre pour leur survie. Bien qu'ils vénèrent et respectent de nombreuses créatures, nulle adoration ne surpasse celle qu'ils ont pour Elune, la déesse de la lune.

Jusqu'à la fin de la Troisième guerre, une stricte séparation des rôles selon le sexe régissait la société kaldorei. La grande majorité des hommes étaient druides, alors que seules les femmes devenaient guerrières ou prêtresses.[3] Cette division contribua à déterminer les règles de la culture elfe de la nuit pendant dix mille ans.[5][6] Il fut un temps, il était même interdit aux hommes d'exercer le rôle d'une femme, et vice-versa. Lorsque cette interdiction fut enfin levée, ce fut un véritable bouleversement sociétal, à un tel que point qu'un couple de statuettes fut réalisé pour célébrer le premier prêtre et la première druidesse. Pourtant, la séparation était fortement ancrée, et ce n'est que récemment que les druidesses elfes de la nuit furent acceptées dans le Cercle cénarien.[3][6]

Depuis la fin de la Troisième guerre, cette division par le sexe s'est considérablement assouplie, à mesure que les vieilles traditions laissent place à des perspectives plus pragmatiques.[5][3] De plus en plus de femmes endossent le rôle de druide,[6] de même que les hommes sont plus nombreux à choisir la voie de la prêtrise ou des armes et à se rapprocher des Sentinelles.[5]

Foi

Une druidesse elfe de la nuit déplorant la mort d'un flagellant.


The RPG Icon 16x36.png Le contenu de cette section est exclusif au RPG Warcraft et ne constitue pas une référence.

Les elfes de la nuit vénèrent les anciens, des divinités de la nature liées aux forêts et à la chasse. Elune la déesse de la lune et Malorne le gardien sont les plus proéminentes entités du panthéon elfique. Malgré la mort de Cénarius, que les elfes ne pardonneront jamais aux orcs, sa descendance (dryades et gardiens du bosquet) se perpétue et gagne en pouvoir d'année en année. Les elfes de la nuit adorent les enfants de Cénarius comme ils adoraient le demi-dieu. Un jour, peut-être aideront-ils les Kaldorei à venger les atrocités commises par les orcs.[7]

Certains elfes de la nuit vénèrent également les dragons. La Secte des dragons compte de nombreux Kaldorei dans ses rangs. A l'heure actuelle, on ignore combien d'entre eux vouent réellement un culte aux dragons.

Langues

Article détaillé: Darnassien

Les elfes de la nuit parlent surtout darnassien et commun. Ils furent forcés de coopérer avec les orcs pour bloquer l'avancée de la Légion ardente, et gardent depuis la connaissance de leur langue pour des raisons tactiques.[8]

Gouvernement

Illustration d'une elfe de la nuit

La plus grande partie du pouvoir se trouve dans les mains des Soeurs d'Elune, l'un des rares ordres à avoir survécu à la guerre des Anciens, et le seul dont les membres sont choisis pour leurs capacités et non leur ascendance. On leur doit avant tout la mise en place du nouveau gouvernement au lendemain de la guerre. Une de leurs premières actions fut la réorganisation de l'armée, auparavant séparée par classes, pour en faire les Sentinelles que l'on connaît aujourd'hui. Celle qui se trouvait à la tête des Soeurs assumait seule la direction du gouvernement kaldorei.

Le Cercle cénarien, qui était alors encore présidé par Cénarius lui-même, ne s'impliquait pas activement dans le gouvernement, car il comptait parmi ses adeptes des druides d'autres espèces. Bien qu'il arrivait quelques fois que l'archidruide Hurlorage prenne part aux décisions gouvernementales, les druides restaient généralement à l'écart.[3]

Bien que Tyrande soit toujours le chef incontesté de son peuple, les Soeurs n'exercent pas un pouvoir absolu. Aujourd'hui, trois groupes distincts président au destinées des Kaldorei : les Soeurs d'Elune, les elfes de la nuit du Cercle cénarien et les Sentinelles.

Technologie

La civilisation des elfes de la nuit est basée sur les énergies de la nature qui les entoure et sur leur propre magie. Cette magie est de nature druidique et ne va pas à l'encontre des lois primordiales du monde. Elle n'est en aucun cas comparable à celle des Bien-nés. Ils emploient cette énergie, ainsi que leurs affinités avec la nature, pour modeler les arbres et la pierre à leur convenance et se lier d'amitié avec les animaux. C'est grâce à ces talents innés, plutôt que par l'ingénierie, l'énergie de la vapeur ou la métallurgie, que leur société prospère.

Bien que leur technologie puisse semble primitive, comparé à celle des nains ou des gnomes, les elfes de la nuit se sont pas pour autant incapables de construire des appareils relativement complexes. Il suffit pour s'en convaincre de contempler un de leurs immenses lanceurs de glaive, des puissantes armes de siège développées lors de leur période d'isolation des autres races. Bien qu'il soit évident qu'ils sachent travailler le métal (les glaives susnommés ne se fabriquent pas tout seuls), il semble qu'il n'y ait aucune forge à Darnassus, ni sur Teldrassil.

Comme l'illustre la cité de Darnassus, les elfes de la nuit sont de remarquables architectes et bâtisseurs. D'ailleurs, c'était sans doute déjà le cas avant la guerre des Anciens, lorsque les Kaldorei employaient une technologie plus "traditionnelle". Il convient de préciser qu'ils ne sont pas opposés à la technologie, mais plutôt que l'avancé technologique n'est pas le but ultime de leur civilisation.

Les elfes de la nuit sont amateurs d'alcool. Toutefois, leur consommation tombe rarement dans l'excès qui est caractéristique des nains. Le vin darnassien, distillé à partir de gingembre et stocké dans des amphores, existe depuis des temps immémoriaux.[9]

L'art de la guerre

Chasseresse elfe de la nuit.

La magie des elfes de nuit n'est ni chaotique ni corruptrice, elle provient de l'essence même d'Azeroth. Roche, racine, faune et flore sont autant de vecteurs parcourus par cette magie. Les druides sont capables de prendre la forme de divers animaux, de piéger leurs ennemis à l'aide de racines, ou de rendre leur peau aussi dure que l'écorce des arbres.

Les guerriers kaldorei ne sont pas moins redoutables. L'habileté dont ils font preuve un arc à la main, leur agilité stupéfiante et leur capacité à se fondre dans les ombres, font des elfes de la nuit de redoutables adversaires. Peu d'être eux manient des armes courantes comme l'épée, préférant pour la plupart les puissants glaives (des armes à trois lames) auxquels ils sont habitués. Des panthères, des hippogriffes, et même de terribles chimères et géants des montagnes ont été aperçus combattant aux côtés des elfes de la nuit.

Pendant dix mille ans, la "politique étrangère" des Kaldorei s'est bornée à empêcher toute incursion extérieure dans la forêt d'Orneval et sur le mont Hyjal. Les Sentinelles, dissimulées dans les arbres touffus d'Orneval, suffirent à maintenir toute présence indésirable hors de la région pendant plusieurs millénaires. Cette tactique de dissuasion fut efficace jusqu'à l'invasion du Fléau aux ordres de la Légion ardente. Dès lors, les elfes de la nuit furent forcés d'éveiller les druides et d'accepter l'aide de l'Alliance et de la Horde.

La société kaldorei a changé depuis la bataille du mont Hyjal, et les Sentinelles fonctionnent aujourd'hui d'une manière tout à fait différente. La menace de la Légion ayant été écartée, du moins pour le moment, les elfes de la nuit ne se considèrent plus en état de guerre. Cependant, de nombreux druides et Sentinelles se sont mis à traquer et tuer les orcs du clan Chanteguerre, en raison de leurs opérations dans Orneval et de la mort de Cénarius.[10]

Noms

Les noms des elfes de la nuit ont toujours eu une signification particulière. Les prénoms sont dérivés de mots elfiques ou du nom d'un héros célèbre, avec qui la personne a un lien ancestral ou totémique. Les noms de famille révèlent la lignée familiale et sont souvent vieux de plusieurs millénaires.

  • Noms masculins : Ilthilior, Mellitharn, Khardona, Andissiel, Mardant, Tanavar.
  • Noms féminins : Kaylai, Keina, Deliantha, Meridia, Freja, Alannaria, Nevarial.
  • Noms de famille : Lamelune, Hurleglaive, Fier-rôdeur, Marchechêne, Ailenuit, Fortecorne.

Apparence

Modèle 3D d'une elfe de la nuit.

Les elfes de la nuit sont de taille imposante, les individus masculins étant larges d'épaules et de poitrine et mesurant généralement près de 2 mètres. Les femmes sont minces et élégantes, sans pour autant être frêles ou chétives. Elles ne sont pas moins entraînées ou musclées que les hommes. Avec leurs sourcils proéminents, leurs oreilles longues et pointues et leur attachement à la nature, les elfes de la nuit sont d'une grâce sauvage, presque animale. Leur peau est habituellement d'une pâle blancheur ou d'un bleu nocturne, avec quelques exceptions tirant vers le rose, voire vers le rouge vermeil.[10]

Les couleurs de leurs cheveux sont variées, allant du bleu au noir, en passant par le vert, le violet foncé ou le blanc (bien que les joueurs ne puissent pas choisir une chevelure noire, de nombreuses affiches, notamment présentes à l'E3, dépeignent des elfes de la nuit aux cheveux noirs). Quant à leurs yeux, ceux des individus féminins sont généralement bleus, tandis que le regard des hommes brille d'une lueur ambrée.

Alors qu'il dirigeait une opération de récolte de bois dans la forêt d'Orneval, Grom Hurlenfer se heurta aux elfes de la nuit. Ignorant leur identité, il il déclara que ceux-ci ressemblaient "à des elfes, mais ils sont bien trop grands, et bien plus sauvages".

Contrairement à la plupart des autres elfes, les hommes parmi les Kaldorei portent souvent des barbes épaisses et des sourcils broussailleux.

Les yeux d'ambre

Chez les elfes de la nuit, le fait d'avoir des yeux de couleur ambre, là où la plupart des individus les ont argentés, est généralement interprété comme le signe d'un grand potentiel druidique, et/ou d'un destin exceptionnel. Avant la guerre des Anciens, rares étaient ceux qui possédaient des yeux ambrés. Les elfes de la haute classe, obsédés par la réussite sociale, voyaient ce phénomène comme indicateur de la grandeur de celui qui les portait. La reine Azshara et Illidan Hurlorage, tous deux extrêmement doués en magie, étaient dotés d'yeux d'ambre. Les elfes de la nuit sont devenus bien moins hautains (entre eux-mêmes) depuis la fin de la guerre, abandonnant leur obsession de lignée et d'héritage. Par conséquent, les yeux ambrés sont bien plus courants aujourd'hui. De plus, le druidisme s'étant largement répandu dans la société kaldorei, de nombreux elfes voient leurs yeux prendre une couleur dorée après avoir été initiés à cette discipline.[3]

Si les yeux ambrés sont le signe d'une affinité avec la magie druidique, les individus concernés ne deviennent pas tous druides pour autant. Cela n'empêche pas non plus les elfes aux yeux argentés de s'engager sur cette voie. Malfurion Hurlorage lui-même avait des yeux d'argent à sa naissance. Ce n'est qu'après avoir étudié les arts druidiques que son regard a pris la teinte dorée qu'on lui connaît aujourd'hui. Son propre frère, aux yeux naturellement ambrés, ne disposait pas de la patience nécessaire pour y parvenir.[3]

Dans le jeu, tous les elfes de la nuit masculins ont les yeux dorés, et les femmes ont toutes les yeux argentés. Ceci n'est qu'un choix esthétique, sans la moindre incidence sur le gameplay ou le choix de la classe.

Tatouages faciaux

Les marques symétriques portées par de nombreuses elfes de la nuit ont une signification intrinsèque. Le tatouage "marque un rite initiatique".[11] On ignore encore en quoi consiste vraiment ce rite, ou s'il s'agit du simple fait de se tatouer.

Relations

The RPG Icon 16x36.png Le contenu de cette section est exclusif au RPG Warcraft et ne constitue pas une référence.

Assassin elfe de la nuit.

Les elfes de la nuit font partie de l'Alliance, mais ils n'en sont pas les membres les plus estimés, ni ceux en qui les autres races ont le plus confiance. Bien qu'ils soient justes et droits, la méfiance naturelle dont ils font preuve a quelque peu compromis leurs relations. Il y a parmi les Kaldorei des traditionalistes et des élitistes, comme l'archidruide Fandral Forteramure, qui se montrent extrêmement dédaigneux envers ce qu'ils appellent les "races inférieures".[12] C'est pour cette raison, ainsi que pour leur apparence mystique et leur nature mystérieuse, que les interactions avec les autres races peuvent parfois se révéler difficiles. Ils ont également tendance à s'isoler du reste du monde, rechignant à quitter les valons ombragés de Teldrassil. Cependant, les dirigeants des elfes de la nuit sont assez lucides pour voir qu'il est préférable de s'allier aux plus jeunes races. Celles-ci ne manquent pas de potentiel, et les Kaldorei aiment à se poser en observateurs, prêts à intervenir pour corriger toute erreur dangereuse. En outre, ces peuples possèdent une qualité qui fait défaut aux elfes depuis bien longtemps : l'enthousiasme. A force de côtoyer ces jeunes races, certains elfes ont même acquis un goût pour l'aventure qui les a poussés à quitter leurs forêts et à braver l'inconnu. La haine qu'ils portent aux orcs a également joué un rôle crucial dans leur adhésion à l'Alliance. Après la mort de Cénarius lors de la Troisième guerre, de nombreuses Sentinelles, mais aussi des druides et des guerriers, ont entrepris de pourchasser les orcs sans relâche afin de leur faire payer leurs actes barbares.[10]

Les elfes de la nuit ne sont pas tous solitaires et fermés d'esprit. Des druides tels que Talar Chêneserre croient en la communion de toutes choses et encouragent le partage de nouvelles idées et l'entraide.[13] Lorsqu'ils participent à des actions menées par d'autres membres de l'Alliance, les Kaldorei s'occupent généralement de la protection et de la guérison. Par exemple, au coeur des Maleterres, ils se dédient à purifier la terre et à y faire fleurir la vie à nouveau, là où les autres races se concentrent avant tout sur l'élimination du Fléau. En Norfendre, on peut les voir s'occuper des arbres dispersés sur le site du tournoi d'Argent. La réticence à s'impliquer dans l'Alliance dont ils font habituellement preuve ne s'applique cependant pas toujours, comme l'illustrent certaines exceptions. Toujours au tournoi d'Argent, les champions des elfes de la nuit défendent la cause de l'Alliance et sont prêts à relever tout défi qui leur est lancé.

Cataclysm Le contenu de cette section est exclusif à Cataclysm.

Depuis le Cataclysme, les elfes de la nuit semblent de moins en moins enclins à l'isolation. Le royaume de Gilnéas, séparé du reste du monde pendant des années, s'est retrouvé exposé et vulnérable suite au retour d'Aile de mort. Les Réprouvés en ont profité pour lancer une invasion à grande échelle afin de faire de ce territoire une base navale pour la Horde. Les elfes de la nuit, ayant décelé la nature druidique de la malédiction worgen affligeant Gilnéas, se sont portés au secours de la nation assiégée.

Les Sentinelles ont uni leurs forces à celles des taurens dans les Mille pointes, dans le but de reprendre poste de Librevent à la vile tribu Totem-sinistre. Des régiments de soldats de Theramore et de Hurlevent ont été envoyés en Kalimdor centrale, pour aider les elfes de la nuit à repousser les forces de Garrosh.

Elfes de la nuit importants

Nom Rôle Statut Emplacement Allégeance
IconSmall Tyrande.gif Grande prêtresse Tyrande Murmevent Grande prêtresse d'Elune, Chef du gouvernement elfe de la nuit Vivante Temple de la Lune, Darnassus Kaldorei, Sentinelles, Elune, Alliance
IconSmall Malfurion.gif Archidruide Malfurion Hurlorage Archidruide des elfes de la nuit, Archidruide de Reflet-de-Lune Vivant Icon Cataclysm 18x18.gifTemple de la Lune, Darnassus; Mont Hyjal; Nazj'vel, Sombrivage Sentinelles, Cercle cénarien, Druides, Alliance
IconSmall Stormrage.gifIconSmall Illidan.gif Illidan Hurlorage "Le Traître". Seigneur de l'Outreterre, Maître du Temple noir Décédé (histoire); Tuable (WoW) Sommet du Temple, Temple noir Lui-même, (auparavant Légion ardente et Kaldorei)
IconSmall Fandral.gif Chambellan Fandral Forteramure Chef du Cercle cénarien en l'absence de Malfurion entre la Troisième guerre et le Cataclysme. Rendu fou par Xavius. Emprisonné par le Cercle cénarien. Chambellan des druides de la Flamme. Actif, Tuable Icon Cataclysm 18x18.gifTerres de Feu Ragnaros le seigneur du Feu, Druides de la Flamme, Marteau du crépuscule
NightElf male Valstann Forteramure Chef militaire lors de la Guerre des sables changeants, tué par Rajaxx. Fils de Fandral Forteramure. Décédé Inconnu Cercle cénarien
NightElf female Général des Sentinelles Shandris Pennelune Commandante des Sentinelles. Proche amie de Tyrande Murmevent. Vivante Bastion de Pennelune, Féralas Sentinelles, Alliance
IconSmall Maiev.gif Gardienne Maiev Chantelombre Chef des Gardiens et ancienne geôlière d'Illidan Hurlorage. Ancienne grande prêtresse d'Elune. Vivante La Cage de la gardienne, Vallée d'Ombrelune ou Sommet du Temple, Temple Noir Gardiens, Elune
NightElf female Lieutenant Naisha Lieutenant de la gardienne Maiev Chantelombre. Tuée par Illidan Hurlorage dans la Tombe de Sargeras. Décédée Inconnu Gardiens, Elune
NightElf male Capitaine Jarod Chantelombre Ancien capitaine de Suramar. Chef de la Résistance kaldorei après la mort d'Oeilétoile lors de la Guerre des Anciens. Vivant Icon Cataclysm 18x18.gifMont Hyjal Sentinelles, Résistance kaldorei, Gardiens d'Hyjal
NightElf male Seigneur Kur'talos Crête-du-corbeau Héroïque noble et général lors de la guerre des Anciens. Maître de Black Rook Hold. Décédé Inconnu Résistance kaldorei
NightElf male Seigneur Desdel Oeilétoile Lieutenant de Kur'talos en raison de sa naissance noble. Prit la relève après la mort de son commandant. Décédé Inconnu Résistance kaldorei
Highborne femaleIconSmall NagaSeaWitch.gif Reine Azshara Ancienne souveraine des elfes de la nuit. Pervertie et transformée lors de la Grande Fracture. Actuellement, maîtresse des nagas. Eternelle Nazjatar Dieux très anciens (présumé), Quel'dorei, auparavant Légion ardente
Highborne femaleIconSmall NagaSeaWitch.gif Dame Vashj Ancienne membre de la caste des Bien-nés. Transformée en naga. Puissante sorcière des mers et alliée d'Illidan Hurlorage. Décédée (histoire); Tuable (WoW) Caverne du sanctuaire du Serpent Reine Azshara, Forces d'Illidan
Highborne maleIconSmall Satyr.gif Seigneur Xavius Ancien membre de la caste des Bien-nés et grand conseiller de la reine Azshara. Transformé par Sargeras, il devint le premier des satyres. Eternel Rêve d'émeraude Dieux très anciens (présumé), auparavant Légion ardente, Reine Azshara
IconSmall Dath'Remar.gif Dath'Remar Haut-soleil Ancien membre de la caste des Bien-nés. Banni de Kalimdor et devenu le premier des hauts-elfes. Décédé Inconnu Résistance kaldorei, Quel'Thalas, auparavant Reine Azshara
IconSmall Broll.gif Broll Mantelours Puissant druide qui combattit vaillamment lors de la Troisième guerre, ami de Varian Wrynn. Membre du Nouveau Conseil de Tirisfal. Vivant Inconnu Alliance, Nouveau conseil de Tirisfal, auparavant Crimson Ring

Chefs importants

Période Antiquité Guerre des Anciens La longue veille Darnassus
Chef Officiel Reine Azshara Reine Azshara Tyrande Murmevent Tyrande Murmevent Tyrande Murmevent Tyrande Murmevent & Malfurion Hurlorage
Officieux Kur'talos Crête-du-corbeau Desdel Stareye Jarod Chantelombre Malfurion Hurlorage Fandral Forteramure

Alliés et factions des elfes de la nuit

Alliés des elfes de la nuit

Au fil des millénaires, les elfes de la nuit ont acquis le soutien de nombreuses créatures de Kalimdor ainsi que des worgens de Gilnéas, plus récemment.

Spéculation

Questionmark-medium.png
Cet article ou section contient des spéculations, observations ou opinions éventuellement soutenus par l'histoire de l'univers Warcraft ou par des annonces de Blizzard. Il ne doit pas être considéré comme représentant l'histoire officielle de l'univers Warcraft.

Espérance de vie

Faute de confirmation (ou d'infirmation) officielle, on ignore si les elfes de la nuit continuent à jouir d'une très longue espérance de vie, maintenant que leur immortalité s'est envolée. Etant donné que des individus tels que Tyrande ou Malfurion paraissent en bonne santé, on peut avancer que les Kaldorei vivront tranquillement le reste de leur existence, même après la destruction de l'Arbre-Monde. Pour le moment, on ignore quel impact les aspects et leur récente bénédiction de Teldrassil peut avoir sur l'immortalité des elfes de la nuit. Cependant, l'immortalité des aspects fut perdue lors du combat contre Aile de Mort, à la fin de Cataclysm. Et il semble improbable que ces derniers puissent prodiguer aux elfes ce qu'ils ne disposent pas eux mêmes.

Grossesse et fertilité

Anessa Mantelours, fille de Broll Mantelours

L'absence d'enfants kaldorei pousse certains à croire que les naissances sont rares au sein de la société des elfes de la nuit. Une telle chose peut être vue comme contraire à la bénédiction de la nature reçue par les elfes, bien qu'il soit possible que les elfes de la nuit rejoignent les nains sur ce point, et qu'ils ne voient pas la nécessité d'avoir de nombreux enfants étant donné leur longue espérance de vie. Toutefois, la perte de leur immortalité a pu avoir un impact sur cette attitude. En effet, depuis quelques années, il n'est pas rare d'apercevoir à Forgefer des enfants elfes de la nuit venus rencontrer Grandpère Hiver, à l'occasion des festivités du Voile d'hiver.[14]

Il existe cependant certainement une explication bien plus pragmatique à cette très basse natalité. En effet, selon la tradition de la société kaldorei, la grande majorité des hommes choisissent la voie du druidisme. Or, les druides passent plusieurs siècles, voire des millénaires, assoupis dans le Rêve d'émeraude. Puisqu'ils constituent la plus grande partie de la population masculine, il ne reste que peu d'entre eux pour s'accoupler avec les femmes. Voilà pourquoi, pendant une période très étendue, le nombre de naissances chez les elfes de la nuit est resté très bas.

Divers

Anciens croquis et concepts pour les elfes de la nuit
  • Les elfes de la nuit sont la seule race capable d'exécuter un salto avant.
  • A l'origine, les elfes de la nuit sont inspirés des drows, les elfes noirs de l'univers de Donjons & Dragons.[15] Les Kaldorei en sont pourtant bien différents, les seuls points communs étant la division des rôles par le sexe (les femmes guerrières dirigeant la société, les hommes versés dans la magie), la sombre couleur de peau et une déesse proéminente.
  • Il est fait référence aux elfes de la nuit plusieurs fois dans l'histoire de Warcraft, bien avant qu'ils ne soient révélés comme la quatrième race jouable dans Reign of Chaos. Il est question d'elfes noirs dans Le Jour du Dragon[16] et de l'histoire des "kaldorei" dans Le chef de la rébellion. Dans Le Dernier Gardien (publié avant la révélation des elfes de la nuit), Medivh raconte à Khadgar l'histoire des Kaldorei, du Puits d'éternité et de la guerre des Anciens, en guise de mise en garde contre les conséquences de l'abus de magie.
  • Dans la version anglaise du jeu, l'une des répliques des elfes de la nuits masculins est "Who wants to live forever". Il s'agit du titre d'une chanson de Queen, composée pour le film Highlander. Dans celui-ci, le dernier guerrier immortel des forces du bien doit affronter son équivalent maléfique pour remporter le "Prix". De manière assez ironique, il s'agit de la mortalité, ce qui est exactement la conséquence directe de la destruction de Nordrassil pour les elfes de la nuit.
  • Selon Chris Metzen, les bâtiments kaldorei sont inspirés de l'architecture nordique et japonaise. Cette influence saute aux yeux dans la ville de Darnassus, où se trouvent plusieurs habitations ressemblant aux pagodes japonaises.
  • L'animation de danse des elfes de la nuit masculins est basée sur la chorégraphie de Michael Jackson dans Billie Jean.
  • Les mouvements des femmes sont inspirés de ceux d'Alizée dans sa chanson "J'en Ai Marre".
  • Les elfes de la nuit semblent être tout le contraire des elfes de sang, certains différences entre les deux peuples étant quasi parodiques : les croyances des elfes de la nuit sont liées à la lune, tandis que celles des elfes de sang se tournent vers le soleil. Alors que chez les Kaldorei, tous les gardes sont des femmes, on ne trouve chez les Sin'dorei que des hommes à ce poste.
  • Les larges sourcils des elfes de la nuit passent au travers de presque tous les couvre-chefs du jeu. La raison à cela est que seule la chevelure est modifiée lors du port d'un chapeau, le visage restant inchangé.

Voir également

Références

  1. World of Warcraft: The Roleplaying Game, 174
  2. World of Warcraft: Cataclysm - Class combinations (JPG). Blizzard Entertainment. Retrieved on 2010-01-31.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5 et 3,6 The Warcraft Encyclopedia - Night Elves. Retrieved on 2009-05-11.
  4. Sentinelle Calmebranche
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 The Warcraft Encyclopedia - Sentinels. Retrieved on 2010-01-31.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 The Warcraft Encyclopedia - Cenarion Circle. Retrieved on 2010-01-31.
  7. World of Warcraft: The Roleplaying Game, pg. 38-39.
  8. World of Warcraft: The Roleplaying Game, pg. 39.
  9. Kaldorei Amphora
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées WoWRPG38.
  11. Stormrage
  12. Lands of Mystery, pg. 22
  13. Lord of His Pack
  14. Warcraft: Legends Volume 3, I Got What Yule Need
  15. The Art of Warcraft, pg. 58
  16. Day of the Dragon, 160