Alliance

De Wowpedia
Aller à : navigation, rechercher
Races jouables dans World of Warcraft
Alliance TBC Draeneï · Nain · Gnome · Humain · Elfe de la nuit · Icon Cataclysm 18x18.gif Worgen Horde TBC Elfe de sang · Icon Cataclysm 18x18.gif Gobelin · Orc · Tauren · Troll · Mort-vivant
Alliance L'Alliance
AllianceCrest.png
Armoiries de l'Alliance
Chefs principauxIconSmall Varian.gif Roi Varian Wrynn

IconSmall Muradin.gifIconSmall Falstad.gifIconSmall Moira.gif Conseil des Trois marteaux
IconSmall Tyrande.gif Tyrande Murmevent
IconSmall Malfurion.gif Malfurion Hurlorage
IconSmall Mekkatorque.gif Gelbin Mekkanivelle
IconSmall Velen.gif Prophète Velen

IconSmall Genn.gifIconSmall Greymane.gif Genn Grisetête
Chefs secondairesIconSmall Jaina.gif Jaina Portvaillant

IconSmall Anduin.gif Anduin Wrynn
IconSmall Danath.gif Danath Trollemort
IconSmall Human Female.gif Jes-Tereth[1]
IconSmall Darius.gif IconSmall Crowley.gifSeigneur Darius Crowley
IconSmall Vereesa.gif Vereesa Coursevent
IconSmall Shandris.gif Shandris Pennelune
IconSmall Broll.gif Broll Mantelours
IconSmall Brann.gif Brann Barbe-de-bronze
IconSmall Kurdran.gif Kurdran Marteau-hardi
FrostDwarf male Velog Hurleglace

IconSmall Nobundo.gif Nobundo
Races principales


GnomeGnome Gnome

WorgenWorgen Worgen
Autres races










IconSmall MountainGiant.gif Géant des montagnes
Furbolg Furbolg
IconSmall Gryphon.gif Griffon
IconSmall Hippogryph.gif Hippogriffe

IconSmall FaerieDragon.gif Dragon féérique
CapitalesHurlevent, Forgefer, Darnassus, L'Exodar
Cités secondairesTheramore, Nouvelle-Brikabrok, Nid-de-l'Aigle, Bastion de l'Honneur, Fort du Givre, Donjon de Garde-hiver, Gilnéas
Base d'opérationsKalimdor du Nord, Marécage d'Âprefange, Centre et sud des royaumes de l'Est
Théâtre des opérationsRoyaumes de l'Est, Kalimdor, Outreterre, Norfendre, Grande mer
Langue principaleCommun
Langues secondairesDarnassien, Draeneï, Nain, Gnome, Thalassien
Factions principalesHurlevent, Forgefer, Darnassus, Gnomeregan, Exodar, Gilnéas
AffiliationsLigue des explorateurs, Les Givre-nés, Le Concordat argenté, Clan Marteau-hardi
Les humains, les elfes de la nuit, les nains, les gnomes, les draeneï et les féroces worgens constituent l'illustre Alliance. Fières et nobles, courageuses et sages, ces races coopèrent pour préserver l'ordre sur Azeroth. L'honneur et les traditions sont au coeur de l'Alliance, et ses dirigeants se font les champions de la justice, de l'espoir, de la connaissance et de la foi.
Lorsque règnent le chaos et l'incertitude, l'Alliance reste ferme dans sa détermination à apporter la lumière dans les plus sombres recoins du monde.[2]

L' Alliance (parfois appelée la Grande Alliance[3]) est l'une des deux majeures factions politiques des races mortelles d'Azeroth, l'autre étant la Horde. Elle est formée par divers groupes aux cultures variées et à l'identité forte, rapprochés non pas par désespoir ou par nécessité, mais par leur profond dévouement à des valeurs telles que la noblesse et la justice.[4] Cette faction était auparavant appelée l'Alliance de Lordaeron, lorsque son centre névralgique se situait dans la capitale du royaume humain du même nom. Cependant, lorsqu'une peste morte-vivante ravagea Lordaeron, l'Alliance n'eut d'autre choix que de quitter la région. Ses forces se divisèrent, une partie traversant l'océan pour atteindre Kalimdor, tandis que l'autre s'établit dans le sud des royaumes de l'Est, sur les continents de Khaz Modan et d'Azeroth. Elle a depuis perdu de nombreux membres et gagné de nouveaux alliés.

Emblème de l'Alliance

Membres

Membres principaux

Les races principales de l'Alliance sont :

L'emblème du courage des humains
L'emblème de la forge des nains
L'emblème de la sagesse des elfes de la nuit
L'emblème de la technologie des gnomes
L'emblème d'Argus des draeneï
L'emblème de Gilnéas des worgens

Forces de l'Alliance

Azeroth

La fragile trève instaurée entre l'Alliance et la Horde à la fin de la Troisième guerre ne tarda pas à disparaître lorsque plusieurs conflits d'importance surgirent entre diverses forces des deux factions :

  • La ligue d'Arathor - Les forces principales de la nation de Stromgarde, déterminées à reconquérir les hautes-terres Arathies. La ligue a dans ce but investi le bassin Arathi, afin de sécuriser les précieuses ressources de la région, pour leur propre compte et celui de l'Alliance. Actuellement dirigés par Radulf Leder, ces soldats sont engagés dans une guerre sans merci avec les Réprouvés.
  • Garde Foudrepique - Une expédition naine partie pour la vallée d'Alterac dans le but de découvrir reliques et trésors du passé. Ils se sont heurtés aux orcs du clan Loup-de-givre, qui vivent dans la région méridionale de la vallée, et une guerre ouverte fait depuis rage entre les deux factions. La garde est menée par le général Vanndar Foudrepique et basée à Dun Baldar.
  • Sentinelles d'Aile-argent - La déforestation continue menée par les orcs du clan Chanteguerre, qui se sont établis dans sud d'Orneval, a eu raison de la patience des Sentinelles. Sous le commandement de Su'ura Viveflèche, elles ont lancé une attaque d'envergure sur les orcs, afin de les chasser à jamais de leurs terres ancestrales.
  • Gardiens de Baradin - De fervents défenseurs de la forteresse insulaire de Tol Barad, ces soldats se sont joints aux forces de l'Alliance dans l'espoir de repousser la Horde, afin contrôler l'île stratégique et d'en faire à nouveau une prison de haute sécurité. Dirigés par Marcus Johnson.


Outreterre


Norfendre

Autres membres, factions et alliés

Races et hybrides non rattachés à la faction

Favorables à l'Alliance

  • En plus des anciens et des enfants de Cénarius, les elfes de la nuit comptent de nombreuses créatures de la forêt parmi leurs alliés :

Anciens membres

Chefs importants

Symbole des humains dans Warcraft I.
Période Deuxième Guerre Troisième Guerre Grande Alliance Cataclysm
Chef Alliance de
Lordaeron
Terenas Menethil II
Uther le Porteur de Lumière
Hurlevent Varian Wrynn Bolvar Fordragon
Anduin Wyrnn
Katrana Prestor / Onyxia
Varian Wrynn
Forgefer Magni Barbe-de-bronze Conseil des Trois marteaux
Gnomeregan Gelbin Mekkanivelle
Theramore Jaina Portvaillant
Darnassus Tyrande Murmevent Tyrande Murmevent
Malfurion Hurlorage
Exodar Prophète Velen
Gilnéas Genn Grisetête Genn Grisetête

Histoire

Alliance de Lordaeron

L'emblème de Lordaeron
Chasseurs de l'Alliance.
Article détaillé: Alliance de Lordaeron

L'Alliance de Lordaeron était l'union forgée entre les sept nations humaines, les nains de Khaz Modan (parmi lesquels se trouvaient les gnomes de Gnomeregan) et de Nid-de-l'Aigle, les hauts-elfes de Quel'Thalas et d'autres organisations influentes telles que l'église de la Lumière sacrée.

Après la destruction du royaume d'Azeroth par la Horde des orcs, ses survivants fuirent vers Lordaeron. Conscient de la menace que représentaient les orcs, le seigneur régent Anduin Lothar, chef des réfugiés d'Azeroth, parvint à convaincre les seigneurs des autres royaumes humains, ainsi que les nains et les gnomes, dont les terres n'avaient pas été épargnés par la Horde, de s'allier contre leur ennemi commun. Les hauts-elfes étaient peu disposés à se joindre à l'union, mais ils se purent s'y soustraire, leur dette d'honneur les obligeant à répondre à l'appel de Lothar, le dernier descendant de la lignée des Arathi. Cependant, lorsqu'ils se rendirent compte que les trolls Amani combattaient aux côtés des orcs, ils entrèrent pleinement dans le conflit. Quelque temps après le début de la guerre, les nains Marteaux-hardis de Nid-de-l'Aigle se rangèrent du côté de l'Alliance.

A la tête de l'Alliance de Lordaeron se trouvait le roi Terenas Menethil II, qui accueillait à sa cour les ambassadeurs et les monarques de toutes les races ou nations. Les seigneurs ne se rencontraient toutefois que rarement en personne. Ils communiquaient le plus souvent par messagers et diplomates, se fendant occasionnellement d'une visite d'état. Un membre du conseil du Kirin Tor était toujours présent lors des sommets officiels, sauf dans le cas d'une certaine réunion présidée par le seigneur Prestor, à laquelle nul citoyen de Dalaran ne fut invité, bien que Krasus y assistât à l'insu de tous. Si Terenas était au sommet de la hiérarchie de l'Alliance et avait autorité suprême en matière de décision militaire, chaque nation conservait une grande autonomie et n'était sujette à aucune ingérence dans ses affaires internes. Cet accord ne prenait cependant effet qu'en temps de guerre, et s'il permit à l'Alliance de sortir victorieuse de la deuxième Guerre, il précipita sa perte lors de l'attaque du Fléau.

L'Alliance de Lordaeron fut restaurée après la troisième Guerre, comprenant dans ses rangs les humains, les nains de Forgefer, les elfes de la nuit, les draeneï et les gnomes, ainsi que les hauts-elfes, des demi-elfes, les nains Marteaux-hardis et quelques demi-orcs. Les elfes de sang ne s'y joignirent pas, en raison de leur départ pour l'Outreterre et de leur récente allégeance à la Horde.

Au lendemain de le seconde invasion

Lors de la seconde invasion de la Légion ardente, l'Alliance coopéra avec les elfes de la nuit et la Horde. Les Kaldorei devinrent membres permanents, mais les relations avec la Horde se dégradèrent bien vite.

Des tensions se firent bientôt jour au sein de l'Alliance de Lordaeron, certains des états membres ne parvenant à se mettre d'accord sur le sort à réserver aux orcs (une question qui revenait souvent était celle des coûts du maintien des camps d'internement). Les elfes de Quel'Thalas, en particulier, devinrent de plus en plus distants de leurs alliés,[13] au point que le roi Anasterian Haut-soleil décida de se retirer complètement de l'Alliance et de déclarer à nouveau l'indépendance de sa nation. Les royaumes de Gilnéas et Stromgarde ne tardèrent pas à imiter la sécession des Quel'dorei, et l'Alliance de Lordaeron perdit ainsi près de la moitié de ses membres en un temps record.

Au point culminant de la troisième Guerre, le Prince Arthas Menethil, héritier corrompu du trône de Lordaeron, précipita la fin de l'Alliance de Lordaeron. Il assassina son propre père et dévasta son royaume, avant de saccager Quel'Thalas et d'exterminer la quasi-totalité des hauts-elfes. Ceux d'entre eux qui réchappèrent au massacre se renommèrent elfes de sang en l'honneur de leurs frères tombés au champ d'honneur. Ils se joignirent aux restes de l'Alliance de Lordaeron, mais en quittèrent bien vite les rangs en raison du racisme dont fit montre le commandant de ces troupes. Pendant un temps, les elfes de sang restèrent neutres, jusqu'à ce que le seigneur régent Lor'themar Theron se mette à la recherche d'alliés potentiels. Lorsque les négociations avec l'Alliance échouèrent, il prit la décision de se ranger du côté de la Horde. Tous les hauts-elfes ne se convertirent pas pour autant en Sin'dorei et un certain nombre choisit récemment de retourner auprès de l'Alliance.[14] Toutefois, les elfes de la nuit se firent un devoir de mettre en garde les membres de l'Alliance contre leurs cousins, citant avant tout la responsabilité des Bien-nés dans le déclenchement de la guerre des Anciens.[15]

Après la troisième Guerre, la plupart des hauts-elfes survivants adoptèrent le nom d'elfes de sang et rejoignirent l'Alliance, dans le but de participer à la traque des morts-vivants. Toutefois, à cause des actes xénophobes du grand maréchal Garithos, ils ne tardèrent pas à quitter à nouveau ses rangs. Les "véritables" hauts-elfes restèrent loyaux à la nouvelle Alliance, la plupart d'entre eux vivant à Theramore, sous la responsabilité de Jaina Portvaillant et du capitaine Darill, et dans les Hinterlands, au gîte de Quel'Danil, apparemment dirigé par Jalinde Drake-d'été. Plus récemment, certains hauts-elfes se sont rendus sur Norfendre et ont fondé le Concordat argenté.

Quelques années plus tard, les draeneï se joignirent à l'Alliance. Forcés de fuir leur monde natal, ils établirent une nouvelle base sur Azeroth à partir de l'épave de l'Exodar et gagnèrent la confiance de l'Alliance grâce aux elfes de la nuit.

Au cours des évènements du Cataclysme, une autre race fut intégrée à l'Alliance : les worgens de Gilnéas.

Organisation

Gelbin Mekkanivelle
Varian Wrynn

L'Alliance n'est pas un organisme gouvernemental uniforme, mais plutôt une coalition militaire et économique. Les races variées qui la composent aujourd'hui considèrent plus ou moins unanimement Hurlevent comme la capitale politique, économique et diplomatique de la faction.[16] Lors de l'invasion élémentaire qui a précédé le Cataclysme, c'est la salle du trône de la cité que les dirigeants de l'Alliance ont choisi pour tenir une conférence de crise dans le but de faire face à la situation.

Le roi Varian Wrynn, en tant que chef suprême des armées de l'Alliance, fixe les objectifs de ses soldats et dirige les troupes, afin de préserver les intérêts et la sécurité de ses citoyens. Pour l'aider dans cette tâche, Varian peut compter sur les conseils du grand amiral Jes-Tereth (commandante des flottes de l'Alliance), ainsi que des maîtres de guerre et des diplomates de l'Alliance. Cependant, le roi perdrait une grande partie de son autorité sans le soutien de Forgefer, dont le poids dans les décisions de l'Alliance est au moins égal à celui de Hurlevent.[17]

Traditionnellement, les humains ont toujours été les piliers de l'Alliance, car ils en sont la race la plus nombreuse et la plus diplomate. Les armées de Hurlevent sont stationnées dans tous les royaumes de l'Est, avec pour objectif la reconquête de régions telles que le bois de la Pénombre, la marche de l'Ouest et les Carmines. Les armées de Forgefer opèrent avant tout à Khaz Modan, aux côtés de leur alliés gnomes, tandis que les elfes de la nuit se concentrent sur la défense de Kalimdor du Nord contre l'avancée de la Horde.
Malfurion et Tyrande
Si la majeure partie des draeneï s'efforce toujours de protéger leur nouvelle capitale sur l'île de Brume-azur, quelques contingents ont également été envoyés en Outreterre. Les armées de Gilnéas, une addition récente à l'Alliance, résistent tant bien que mal à l'assaut continu des Réprouvés.
Genn Grisetête

Intégration des membres

Conseil des Trois marteaux

Chaque race a son propre rôle au sein de l'Alliance. Si elles s'unissent toutes pour faire front commun, les raisons qui les ont poussées à agir de la sorte diffèrent.

Depuis que l'Alliance existe, les humains en ont toujours constitué la plus grosse partie, on peut donc raisonnablement les considérer comme la race principale. Lorsque la nation humaine de Lordaeron eut vent de la chute de Hurlevent, elle s'entoura de tous les alliés qu'elle put trouver afin de former l'Alliance de Lordaeron et de mettre fin à l'invasion des orcs corrompus. Quelques années plus tard, une peste morte-vivante se répandit dans le royaume et le Fléau détruisit la capitale, forçant l'Alliance à déplacer son centre de commandement à Hurlevent. Aujourd'hui, le roi Varian Wrynn, galvanisé par la défaite du traître Arthas, cherche à faire payer à la Horde ses agressions sauvages et à établir l'humanité et l'Alliance en tant que première puissance d'Azeroth.

De tous les alliés des humains, les nains Barbe-de-bronze sont certainement les plus loyaux. Quand une invasion de la Horde menaça de s'abattre sur eux pendant la deuxième Guerre, les nains acceptèrent de prendre part à l'Alliance de Lordaeron, au nom de la défense de Khaz Modan et d'Azeroth tout entier. Dès lors, chaque fois que l'Alliance s'est trouvée dans le besoin, elle a toujours pu compter sur le soutien de Forgefer. Un autre clan de nains, les Marteaux-hardis, a également apporté son aide à l'Alliance de Lordaeron, notamment en lui fournissant un appui aérien bienvenu face aux dragons rouges. Les seuls nains à ne pas s'être engagés auprès de l'Alliance étaient les Sombrefers, un clan séparatiste ayant déclaré la guerre à ses frères il y a bien longtemps. Cependant, après l'Effondrement, une fraction d'entre eux, menée par la reine Moira Barbe-de-bronze, a rejoint l'Alliance.

Les gnomes sont de proches amis des nains, et partagent avec eux les terres de Khaz Modan. Les deux races ont été intégrées conjointement à l'Alliance de Lordaeron, laquelle profita grandement des avancées technologiques apportées par les gnomes. S'ils n'avaient pas vraiment voix au chapître en matière de politique, étant représentés par leurs amis les nains, ils jouèrent néanmoins un rôle dans la guerre en fournissant à leurs alliés sous-marins et machines volantes. Quand la troisième Guerre éclata, l'Alliance de Lordaeron eut grand besoin de l'aide des gnomes. Hélas, l'invasion de leur cité de Gnomeregan par les troggs et la grande trahison de Sicco Thermojoncteur requéraient toute leur attention, et ce n'est qu'une fois Lordaeron ravagée par le Fléau qu'ils purent prêter main forte à leurs alliés. Exilés de leur propre capitale, les gnomes se réfugièrent à Forgefer, d'où ils mirent au point un plan pour reprendre possession de leur royaume. Après l'Effondrement, leur roi, le Grand Bricoleur Mekkanivelle, parvint à libérer la surface de Gnomeregan. Aujourd'hui, ils semblent bien plus dévoués à l'Alliance, certains d'entre eux commençant même à suivre les préceptes de la Lumière.

Le premier contact entre les elfes de la nuit et l'Alliance (et la Horde) eut lieu au cours de la troisième Guerre, lorsque tous décidèrent de s'unir contre la Légion ardente et Archimonde. Alors que les elfes et la Horde entrèrent rapidement en conflit après la guerre, les relations avec l'Alliance furent maintenues et donnèrent bientôt lieu à leur adhésion à la faction. Les Kaldorei constituent aujourd'hui le gros des forces de l'Alliance sur Kalimdor, leurs terres ancestrales.

Les draeneï (signifiant "les exilés" dans leur langue maternelle) étaient autrefois des érédars, une race pacifique vivant sur la planète Argus. Il y a des milliers d'années Sargeras, le seigneur de la Légion ardente, entra en contact avec eux et chercha à les mettre à son service, leur faisant miroiter pouvoir et richesse. Cependant le prophète Velen, guidé par les sages conseils des naaru, vit clair dans les desseins du titan noir. Il rassembla ses fidèles et tous ceux qui voudraient l'écouter, et ensemble ils fuirent Argus et la Légion. Après une longue période d'errance dans le cosmos, ils finirent par atteindre la planète Draenor, le monde des orcs. Les draeneï et les orcs vécurent longtemps en paix, jusqu'à ce que la Légion ardente découvre le lieu de leur exil. Plutôt que de les attaquer de front, Kil'jaeden corrompit la plus grande partie des orcs pour former l'infâme Horde, dont les malheureux draeneï furent les premières victimes. Bien des années plus tard, les draeneï survivants, fuyant à nouveau la Légion à bord du vaisseau l'Exodar, dérivèrent en direction d'Azeroth et s'écrasèrent sur les îles de Brume-azur. Confrontés à un monde inconnu et à la poursuite sans fin de la Légion, ils entrèrent rapidement en contact avec les elfes de la nuit et rejoignirent l'Alliance. Lorsque celle-ci triompha de la Légion en Outreterre, certains draeneï restèrent sur place, mais la plupart restèrent loyaux à leurs alliés.

Les worgens sont en réalité des humains de la nation de Gilnéas. Membres de l'Alliance de Lordaeron pendant la deuxième Guerre, ils se retirèrent quand le roi Genn Grisetête décida de s'isoler du reste du monde. Lors de l'invasion du Fléau, un archimage du nom d'Arugal invoqua des créatures pareilles à des loups-garous pour combattre les morts-vivants. Il perdit cependant le contrôle des bêtes et la malédiction des worgens se répandit parmi les citoyens de Gilnéas, les transformant en hybrides mi-humains, mi-loups. L'Effondrement fragilisa les défenses de la nation, qui fut assiégée par la Horde (et par les Réprouvés en particulier). Incapables de soutenir un tel assaut, ils ne durent leur salut qu'à l'intervention des elfes de la nuit. Grâce aux Kaldorei, les worgens purent fuir leur royaume dévasté, établir leurs propres quartiers à Darnassus et rejoindre l'Alliance.

Références

See also

test