Dieux très anciens

De Wowpedia
(Redirigé depuis Dieux Très Anciens)
Aller à : navigation, rechercher
Dieux Très Anciens
Old Gods 2.jpg
Les quatre Dieux Très Anciens sur Azeroth
(Dans le sens horaire depuis le coin supérieur gauche : C'Thun, N'Zoth, Yogg-Saron et Y'Shaarj)
Faction/AffiliationSeigneurs du Vide, leurs forces (Empire noir)
Monde d'origineVide
Zone(s)Prisons des Titans sur Azeroth, nombreux autres mondes dans la Ténèbre de l'Au-delà
Langue(s) principale(s)Shath'yar
"Ils ne meurent pas ; ils ne vivent pas. Ils sont hors du cycle."
Héraut Volazj

Les Dieux très anciens (également connu sous le nom de Shath'Yar dans leur propre langage[1]) sont un groupe d'horreurs parasitaires indicibles qui sont les manifestations physiques du Vide. Créés par les Seigneurs du Vide dans le but de trouver et corrompre les titans en sommeil des monde-âmes, les dieux très anciens sont des montagnes de chair qui gangrènent tels un cancer les mondes de la Ténèbre.[2]

Quatre dieux très anciens — Y'Shaarj, C'Thun, Yogg-Saron et N'Zoth — dominaient la planète Azeroth en tant que seigneurs de l'Empire noir dans les jours précédant l'arrivée et l'ordonnancement des titans. Les armées du Panthéon titan brisèrent les citadelles des Dieux Très Anciens et tuèrent Y'Shaarj, mais ce faisant, les titans réalisèrent que les Dieux Très Anciens s'étaient enfoncés trop profondément sous la surface du monde pour être éliminés sans détruire Azeroth elle-même. Ainsi, ils décidèrent à la place d'emprisonner les dieux très anciens sous la surface du monde et de contenir leur malfaisance à jamais.[3] C'Thun fut scellé dans la ville forteresse d'Ahn'Qiraj,[4] N'Zoth fut scellé dans une prison souterraine dans un lieu inconnu,[3] et Yogg-Saron fut emprisonné dans la cité d'Ulduar.[5]

Bien qu’enchaînés ou morts, l'influence des dieux très anciens continuent de corrompre les mortels, et même les immortels, à ce jour. Avec la Légion ardente, ils sont l'une des plus puissantes et récurrentes menaces rencontrées dans les séries de jeux et romans Warcraft, particulièrement dans World of Warcraft: Cataclysm. Alors que les joueurs repoussent constamment les machinations des Dieux Très Anciens d'Azeroth, il y en a en fait d'autres dans le cosmos, tel que celui qui a failli se manifester en Outreterre.[6]

Vue d'ensemble[modifier | modifier le wikicode]

Les dieux très anciens ont été créés par les sombres entités du Vide connues sous le nom de Seigneurs du Vide afin de corrompre un monde-âme titan et de le transformer en une créature effroyablement obscure. Si les Dieux Très Anciens parvenaient à leurs fins, ce titan perverti consumerait toute matière et toute énergie dans l'univers, mettant ainsi l'entière existence sous la volonté des Seigneurs du Vide.[7]

Cependant, l'objectif actuel de Dieux Très Anciens d'Azeroth est de s'échapper de leurs prisons. Une tentative d'évasion notable fut une alliance de "les trois" qui tentèrent de manipuler les événements de la Trilogie de la Guerre des Anciens[8] et de l'Heure du Crépuscule. Cependant, les Dieux Très Anciens sont également connus pour se faire la guerre entre eux. Par exemple, il y a d'innombrables millénaires, le Seigneur de guerre Zon'ozz et ses soldats, les serviteurs de N'Zoth, menèrent une guerre sans fin contre les forces de C'Thun et Yogg-Saron.[9] Le Panthéon, unis, ont triomphé à grand peine des Dieux Très Anciens, divisés.[10]

C'Thun[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: C'Thun
C'Thun

C'Thun, le Dieu très ancien de la folie et du chaos, créa les qirajis, une race d'insectoïdes qui, avec les anciens mantides et nérubiens, servaient les Dieux Très Anciens en tant que royaumes mortels d'autrefois. [11] Après son emprisonnement par les titans, C'Thun envoya ses enfants conquérir le monde pendant la Guerre des Sables Changeants, mais les qirajis furent vaincus par les forces combinées des elfes de la nuit et des Aspects Dragons. Des milliers d'années plus tard, dans World of Warcraft, C'Thun se réveilla à nouveau, préparé à emprisonner tout dragon qui oserait pénétrer dans son repaire, mais alors que son regard était tourné vers eux, un groupe de mortels réussit à faire une brèche dans sa chambre et à le tuer contre toute attente.[12]

Yogg-Saron[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Yogg-Saron
Yogg-Saron

Yogg-Saron, le Dieu Très Ancien de la mort, fut emprisonné sous la cité titan d'Ulduar en Norfendre. Durant les événements de World of Warcraft: Wrath of the Lich King, il réussit à corrompre ses gardiens dans Ulduar et à se libérer de toute sauf une de ses chaînes.[13] Durant leur parcours dans le raid d'Ulduar, les joueurs libérèrent chacun de ces gardiens qui combinèrent leurs pouvoirs avec ceux des joueurs pour détruire le corps de Yogg-Saron.

N'Zoth[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: N'Zoth
N'Zoth

N'Zoth est un Dieu Très Ancien qui est probablement emprisonné sous les océans d'Azeroth,[14] et est à l'origine du Cauchemar d’Émeraude qui a corrompu le Rêve d’Émeraude.[15][16] En raison de sa nature océanique, il est possible que ce soit lui qui ait transformé les elfes de la nuit en nagas, et il fait probablement plusieurs apparitions indirectes dans la suite de quête de la région de Vashj'ir. Il y a des millénaires, N'Zoth s'engagea dans une longue guerre contre C'Thun et Yogg-Saron, le Seigneur de guerre Zon'ozz menant l'armée de N'Zoth.[17] Durant les événements de World of Warcraft: Cataclysm, N'Zoth fut la force motrice derrière les actions d'Aile de mort.[18]

Y'Shaarj[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Y'Shaarj
Y'Shaarj

Contrairement aux autres Dieux Très Anciens dont les détails furent jusqu'ici révélés, Y'Shaarj fut tué et arraché d'Azeroth par les titans. Cependant, dans son dernier souffle, il maudit la terre d'être affligée par les shas, un des principaux ennemis de World of Warcraft: Mists of Pandaria. Biens que mort, le cœur d'Y'Shaarj survécut et fut placé sous bonne garde sous le Val de l’Éternel Printemps. Des millénaires plus tard, Garrosh Hurlenfer déterra le cœur d'Y'Shaarj et réussit à le restaurer en utilisant les bassins magiques de Pandarie. Bien que le coeur était capable de corrompre des êtres et de communiquer, Y'Shaarj lui-même n'était pas complètement ressuscité, démontrant que les Dieux Très Anciens n'avaient besoin que de peu pour représenter une grande menace. Sentant l'excavation du cœur, les mantides, qui avaient voués autrefois un culte à Y'Shaarj, se rangèrent du côté de Garrosh, les parangons Klaxxi montant désormais la garde devant le cœur du Dieu Très Ancien. Après que la puissance du cœur fut drainée durant la confrontation finale contre Garrosh à la fin du Siège d'Orgrimmar, le dernier souffle d'Y'Shaarj disparut de l'existence.[19]

Autres dieux très anciens[modifier | modifier le wikicode]

Un nombre inconnu de Dieux très anciens ont été dispersés dans la Ténèbre par les Seigneurs du Vide,[7] et de nombreux autres dieux très anciens sont actifs sur les mondes au-delà d'Azeroth.[6]

  • Certaines des théories les plus étranges concernant la création d'une dague "vivante" connue sous le nom de Xal'atath prétendent que la lame est tout ce qui reste d'un dieu très ancien oublié qui fut consumé par les siens dans les premiers jours de l'Empire noir.[20]
  • Un monde dont le nom est inconnu était devenu irrémédiablement infecté par ces êtres monstrueux durant les premiers âges de l'univers. Un conclave de nathrezims démoniaques étaient venus habités parmi les Dieux Très Anciens sur le monde noir, se réjouissant de leur puissance obscure. Quand Sargeras, défenseur du Panthéon, arriva, il interrogea avec force les nathrezims à propos de la nature des Dieux Très Anciens. Un fois qu'il eut appris la vérité sur leur dessein, Sargeras, enragé et horrifié, tua les démons et trancha le monde corrompu en deux, tuant instantanément le monde-âme. Ce fut cet événement qui conduisit Sargeras à abandonner le Panthéon et finalement créér la Légion ardente pour purger l'univers de toute vie dans une tentative d'empêcher les plans des Seigneurs du Vide de porter leurs fruits.[21]
  • Dans l'extension Burning Crusade, un groupe d'arakkoas connu sous le nom de Sombre Conclave tentèrent d'invoquer une ancienne et puissante entité appelée "Dieux Très Ancien invoqué" en Outreterre ; cela suggère de toute évidence que c'est l'un des nombreux Dieux Très Anciens extra-terrestres.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Selon la légende, trois Dieux Très Anciens régnaient dans un chaos sanglant que même les Seigneurs de la Légion ardente ne pouvaient imaginer. Ils avaient régné sur le "plan primaire" jusqu'à l'arrivée des créateurs de monde. Après une guerre aux proportions cosmiques, les Dieux Très Anciens sont tombés et ont été condamnés à l'emprisonnement éternel. Le lieu de leur confinement fut caché de tous et leurs pouvoirs scellés jusqu'à le fin des temps.[8]

Origines[modifier | modifier le wikicode]

Depuis le moment où l'univers est né, de sombres esprits du Vide cherchèrent à déformer la réalité en un royaume de chaos et de tourment infinis. Ces Seigneurs du Vides, envieux de la puissance du Panthéon, réunirent leurs puissances pour créer les Dieux Très Anciens afin d'exercer leur influence sur un titan dans son état le plus vulnérable : avant son éveil. Ne sachant pas quelles planètes contenaient un monde-âme titan, les Seigneurs du Vide répandirent alors leurs créations à travers toute la Ténèbre de l'Au-delà, espérant que certaines s'écraseraient sur un titan à naître. Les Dieux Très Anciens commencèrent à contaminer des mondes mortels et toute chose qu'ils touchaient dans leur recherche aveugle d'un monde-âme.[7]

L'Empire noir[modifier | modifier le wikicode]

Carte de l'Empire noir.

Il y a longtemps, le monde d'Azeroth devint menacé par un groupe de Dieux Très Anciens. Ces entités du chaos et de la destruction dévastaient le monde.[16] Tombant brusquement de la Ténèbre de l'Au-delà, C'Thun, Yogg-Saron, N'Zoth et Y'Shaarj s'écrasèrent sur la surface d'Azeroth, s'encastrant en divers lieux du monde. Un miasme de désespoir enveloppa bientôt tout ce qui était à portée de leurs ombres tordues alors qu'ils répandaient leur influence néfaste sur la terre, tout en envoyant leurs tentacules sous la croûte terrestre, vers le monde-âme sans défense de la planète. Deux races, les n'raqis (ou "les sans-visages") et les aqirs, s'élevèrent de la matière organique qui suintaient des corps massifs des Dieux Très Anciens, devenant des serviteurs fanatiquement loyaux qui construisirent de grandes citadelles et villes remplies de temples autour des formes de leurs maîtres. La plus grande de ces structures fut construite autour de Y'Shaarj, le plus puissant des Dieux Très Anciens, et ainsi la corruption des Très Anciens se répandit bientôt sur Azeroth, formant finalement l'Empire noir.[22] Quand ils arrivèrent, les Dieux Très Anciens réduisirent en esclavage les élémentaires qui se déchaînaient librement sur l'Azeroth primordiale [23] mais pas avant une guerre brutale dans laquelle les quatre seigneurs élémentaires, qui étaient précédemment de cruels rivaux, s'unirent dans une tentative de combattre l'empire naissant des Dieux Très Anciens. Bien que les élémentaires étaient puissants, ils ne purent contrer la nuée constante des n'raqis et des aqirs. Sans les esprits natifs d'Azeroth pour contrer l'influence des Dieux Très Anciens, les frontières de l'Empire noir se répandirent sur sur la majorité du monde. Alors que le crépuscule descendait, le monde tournait en spirale dans une abysse de mort et de souffrance.[22]

Ragnaros, Neptulon, Al'Akir, et Thérazane, désormais esclaves des Dieux Très Anciens, menèrent leurs armées respectives dans un éternel conflit qui ravagea le monde sans fin. Pendant ce temps, les serviteurs n'raqi du Dieu Très Ancien N'Zoth faisaient la guerre aux forces combinées de C'Thun et Yogg-Saron.[9]

Les seigneurs élémentaires, lieutenants des Dieux Très Anciens, combattant les forgés-des-titans.

Durant leur voyage à travers le cosmos, les titans finirent par tomber sur Azeroth et rencontrèrent les élémentaires, qui jurèrent de repousser le Panthéon au nom de leur sombres maîtres. En découvrant la profonde et insatiable soif de destruction des Dieux Très Anciens et les voyant comme des êtres immensément malfaisants, les titans s'engagèrent dans une guerre contre eux.[24] Craignant que leurs gigantesques formes ne blessent grièvement ou ne tuent le monde-âme d'Azeroth — le plus puissant jamais rencontré par le Panthéon — les titans créèrent à la place de puissants serviteurs pour combattre pour eux. Connus sous le nom de forgés-des-titans, ces êtres firent la guerre contre les serviteurs élémentaires des Dieux Très Anciens, finissant par réussir à les vaincre et à les sceller dans le récemment créé plan élémentaire.[25] Une fois que les forgés-des-titans commencèrent leur ascension vers le bastion d'Y'Shaarj, cependant, les titans craignirent que leurs serviteurs ne puissent faire face à la puissance du Dieu Très Ancien. Ainsi, Aman'Thul, le Haut-Père en personne, descendit des cieux d'Azeroth et tira Y'Shaarj de la surface du monde. Le Dieu Très Ancien fut instantanément déchiré, mais alors qu'il rendait son dernier souffle, le sang du monde-âme d'Azeroth remonta à la surface et forma une grande blessure connue plus tard comme le Puits d'éternité. Le Panthéon réalisa que les Dieux Très Anciens s'étaient enfonçés trop profondément pour être extirpés d'Azeroth sans tuer le titan à naître, ils ordonnèrent alors à leurs serviteurs d'emprisonner les dieux infâmes, plutôt que de les tuer. La campagne des forgés-des-titans pour contenir les trois autres fut longue et brutale, mais ils finirent par parvenir à maintenir les Dieux Très Anciens sous la surface du monde.[3]

C'Thun fut enfermé dans la grande forteresse d'Ahn'Qiraj, située près du bastion forgé-des-titans d'Uldum,[4] et N'Zoth fut emprisonné d'une façon similaire, bien qu'on ignore où exactement [3] (peut-être profondément sous les océans d'Azeroth).[14] Yogg-Saron fut le dernier Dieu Très Ancien à être emprisonné, il déploya ses généraux C'Thraxxis dans une tentative d'arrêter l'avancée des forgés-des-titans, mais il fut finalement enchaîné sous la cité titan d'Ulduar sous la surveillance de six gardiens.

Premier emprisonnement[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Malédiction de la chair
Ulduar, la cité titan sous laquelle est emprisonné Yogg-Saron.

En raison de l'influence de Yogg-Saron et des autres Dieux Très Anciens, les terrestres, une des nombreuses races créées par les titans, commencèrent à succomber à la malédiction de la chair. La même chose arriva aux mécagnomes, aux tol'virs, aux mogus et aux vrykuls, ce qui finit par leur donner des corps faits de chair, par opposition à leur ancienne composition de pierre ou de métal. Les vrykuls, qui avaient à l'origine une peau de pierre, commencèrent à produire des mutations plus petites et plus faibles qu'eux. Les Dieux Très Anciens avaient sans aucun doute l'intention de pervertir le travail des titans de l'intérieur, et dans une large mesure, ils y sont parvenus ; les titans répugnaient à défaire le monde sauf en dernier recours. Ainsi, de nombreuses races mortelles avaient leur nature suspendues entre l'ordre et le chaos, entre leur origine titan et celle de la corruption des Dieux Très Anciens.

Article détaillé: Aspects Dragons

Sachant qu'ils quitteraient bientôt un monde totalement corrompu, les titans prirent plusieurs mesures pour contenir la corruption autant que possible, en créant notamment de nouvelles armées de terrestres pour habiter des zones spécifiques scellées, et le Gardien Loken fut fait Premier Désigné d'Azeroth. Utilisant la puissance d'un gigantesque proto-drake ailé connu sous le nom de Galakrond, ils imprégnèrent cinq Aspects Dragons désignés pour surveiller et protéger le monde en leur absence.[26]

A Nozdormu, l'Aspect de Bronze, fut donné le pouvoir du temps, chargé de garder le flux même de l'histoire et de contrôler les méandres du sort et de la destinée. Alexstrasza la Lieuse-de-vie devint la gardienne de toute vie, un rôle essentiel laissé par les titans à la suite de la corruption d'Azeroth. Neltharion le Gardeterre devint le gardien de la planète elle-même, surveillant les endroits enfouis du monde et créant montagnes et rivières afin d'aider les races mortelles. Ysera l’Éveillée fut chargée de la protection du Rêve d’Émeraude. Enfin, Malygos le Tisse-sort devint le gardien de la magie des arcanes, une force extrêmement dangereuse si placée entre de mauvaises mains.

Bien que les Aspects étaient ordinairement les alliés vitaux des races mortelles, les titans ont commis une erreur fatale : ils ont donné à un Aspect, Neltharion, le pouvoir sur les profondeurs du monde, ces mêmes profondeurs où ont été emprisonnés les Dieux Très Anciens.

Guerre des Anciens[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Guerre des Anciens

Il y a 10,000 ans, la Reine Azshara et ses Bien-nés voulaient ouvrir un portail pour Sargeras assez puissant pour qu'il puisse se manifester dans toute sa gloire. Face à cela, Alexstraza contacta chacun de ses compagnons aspects. Ce fut l'un des plus respectés de ces dragons, le chef du vol draconique noir Neltharion le Gardeterre, qui proposa un plan si le pire venait à se produire. Avec son vieil ami Malygos, Neltharion proposa qu'un simple disque doré imprégné du pouvoir de chacun de aspects pourrait être créé et serait si puissant qu'aucune force sur Azeroth, ou en l’occurrence en dehors, ne pourrait y faire face. Si jamais ces étranges présages se réalisaient véritablement, les dragons seraient prêts. Convaincus par les arguments de Neltharion, les autres aspects acceptèrent et l'Âme des Dragons fut créée.

A l'insu des autres Aspects, Neltharion se trouvait intrigué par les murmures des Dieux Très Anciens piégés à l'intérieur même de la terre qu'il avait été chargé de garder depuis des temps immémoriaux. Ces entités savaient très bien qui était Sargeras et ce que son apparition signifiait pour Azeroth. Ayant travaillé pendant des milliers d'années à suborner Neltharion, ils cherchaient désormais à utiliser leur nouvelle et toute-puissante arme. Les Très Anciens désiraient détourner la puissance du portail de Sargeras pour eux-mêmes afin de déchirer la surface d'Azeroth et être libres après des éons d'emprisonnement. Cependant, Illidan Hurlorage obtint l’Âme des Dragons et l'utilisa pour fermer le portail, empêchant involontairement la libération des Dieux Très Anciens et évitant ainsi une catastrophe cosmique à côté de laquelle l'arrivée de la Légion ou la Grande Fracture aurait fait pâle figure.

10,000 plus tard, les Dieux Très Anciens envahirent le royaume de Nozdormu et réussirent à ouvrir une faille dans le temps qui, comme ils l'avaient prévu, enverrait des êtres à travers le temps pour changer la façon dont s'est déroulée la Guerre des Anciens et donner à Sargeras une nouvelle chance de mettre le pied sur le monde, et donc, leur donner à eux aussi une chance de se libérer. Leurs plans furent encore mis en échec par Krasus, Rhonin et Broxigar, qui avaient renvoyés dans le temps par Nozdormu.[27] C'était un plan de secours de la part des Dieux Très Anciens dans leur première tentative de déchirer le temps et changer l'histoire afin qu'ils n'aient jamais été emprisonnés, plan qui a été empêché par les immenses efforts de Nozdormu.[8]

Guerre des Sables changeants[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Guerre des Sables changeants

Durant de vastes périodes de temps, C'Thun chercha à pervertir et à corrompre. Ses qirajis vinrent à lui et conquirent pour lui le complexe des titans qui repose aujourd'hui dans les sables de Silithus, le temple-forteresse d'Ahn'Qiraj. C'Thun attendit, jusqu'à ce qu'enfin ses forces soient devenues assez fortes pour contester la domination même de Kalimdor aux Kaldoreis, qu'il haïssait. Ainsi débuta la Guerre des Sables changeants, qui verrait les créations corrompues des titans, telles que les tol'virs, combattant aux côtés des hordes de silithides et des dirigeants qirajis pour pousser les elfes de la nuit hors de Kalimdor. Le plan de C'Thun arriva presque à son terme. Au début, les elfes de la nuit tinrent bon et vainquirent les qirajis au cours de plusieurs batailles, grâce à la brillante direction de l'archidruide Fandral Forteramure. Suite à la mort de son fils, les kaldoreis furent repoussés hors de Silithus par les qirajis, et ainsi la victoire de C'Thun fut proche. Mais les forces combinées des elfes de la nuit et des vols draconiques de bronze, vert, rouge et bleu repoussèrent les féroces qirajis. Mais ces forces ne pouvaient espérer vaincre le Dieu Très Ancien lui-même dans son repaire. Au lieu de risquer un conflit apocalyptique, une solution fut décrétée pour sceller les qirajis et C'Thun à l'intérieur même de leur forteresse, la cité d'Ahn'Qiraj. Fandral Forteramure, qui s'était vu confié le Sceptre des Sables changeants utilisé pour sceller Ahn'Qiraj, brisa celui-ci de chagrin en raison de la mort de son fils.[28]

Histoire récente[modifier | modifier le wikicode]

Récemment, C'Thun se réveilla, se libéra, et réémergea des profondeurs d'Azeroth.[29] Son repaire se trouvait dans les ruines d'Ahn'Qiraj, jusqu'à ce qu'il soit vaincu par des aventuriers. A un moment de sa surveillance à Ulduar, Loken tomba sous l'influence de Yogg-Saron, emprisonné à l'intérieur, et finit par trahir à la fois le Panthéon et son propre frère, Thorim. Loken résidait dans les salles de Foudre d'Ulduar, cherchant à complètement libérer Yogg-Saron.[30] Selon Malfurion Hurlorage, les Dieux Très Anciens sont derrière le Cauchemar qui corrompt le Rêve d’Émeraude.[31] Bien que le seigneur du Cauchemar se soit révélé être le seigneur des satyres Xavius, on suspecte qu'il ait agi au nom d'une puissance plus grande et plus sombre que Sargeras.[14] Il a été confirmé que N'Zoth est responsable de la corruption du Rêve d’Émeraude.[15][16] Durant la guerre en Pandarie, le chef de guerre assoiffé de pouvoir Garrosh Hurlenfer exhuma le cœur encore palpitant d'Y'Shaarj et l'emmena avec lui à Orgrimmar. Après avoir drainé la puissance du cœur durant la confrontation finale du siège de la cité, le peu qui restait d'Y'Shaarj disparut à jamais.[19]

Puissance et force[modifier | modifier le wikicode]

"Car je rends allégeance à des puissances que le temps n'atteint pas, que le destin n'ébranle pas. Nulle entité en ce monde ne détient la force de nous faire courber l'échine. Pas même la puissante Légion."
Messager Cieuriss

Krasus spécula que si les Dieux Très Anciens ouvraient les portes de leur prison, même Sargeras supplierait pour qu'ils l'achèvent. Krasus pensa plus tard que les Aspects étaient les plus puissantes créatures sur le plan mortel. Et donc que si quelqu'un avait une chance contre les Dieux Très Anciens, c'était eux. Les cinq Aspects combinés représentaient une force capable de les vaincre.[32] Nozdormu révéla plus tard que toutes les souffrances endurées par les Aspects telles que la folie de Malygos et d'Aile de mort, le Rêve d'Emeraude transformé en cauchemar, l'altération des lignes temporelles, l'attaque du vol draconique crépusculaire, l'ascension du monstrueux Landenoire, et le culte du Crépuscule, sont entrelacées dans une terrible conspiration des Dieux Très Anciens pour détruire une fois pour toutes les Aspects et leurs vols et avec eux toute chance d'ordre et de stabilité. Les aspects en furent choqués.[33]

Néanmoins, les Dieux Très Anciens ne sont ni omniscients ni omnipotents. Les bienveillants titans, bien que n'étant pas eux-mêmes des dieux, ont lancé un sommeil magique sur les Dieux Très Anciens et les ont emprisonné loin sous la surface du monde. Il est possible pour un Dieu Très Ancien d'exercer son influence en plusieurs endroits simultanément. Mais la puissance d'un dieu est limitée. Dans le cas contraire, bien sûr, les Dieux Très Anciens n'auraient pas pu être emprisonnés. Toutefois, un dieu emprisonné, dormant ou bien affaibli peut encore avoir un effet, conscient ou non, sur son environnement. Le développement des qirajis est dit n'être que le résultat d'une telle influence accidentelle. Peut-on véritablement détruire un dieu, mettre un point final à son existence ? Hélas cette question a quitté le domaine de la philosophie et est devenue un vital sujet de préoccupation.[29]

Malgré les croyances de certains, cependant, les titans sont bien plus puissants que les Dieux Très Anciens, ces premiers étant de la taille d'un monde vivant. Aman'Thul fut capable d'arracher Y'Shaarj, le plus puissant des Dieux Très Anciens d'Azeroth, de la surface du monde d'un simple geste du bras, et la seule raison pour laquelle les titans ne firent pas de même avec les trois autres était que ces êtres parasitaires s'étaient trop enfoncés dans la croûte terrestre d'Azeroth pour être extirper sans blesser le monde-âme de la planète.[3] De plus, Sargeras, à un moment donné, a détruit un monde entier infesté par les Dieux Très Anciens d'un seul coup d'épée.[21]

Le Vide[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Vide#Dieux Très Anciens

Les Dieux Très Anciens, créations des sombres seigneurs du Vide et manifestations physiques du Vide dans lequel demeurent leurs créateurs, sont étroitement liés aux forces obscures, on dit même qu'ils les contrôlent directement.[34] La dague rituelle connue sous le nom de Xal'atath, qui fut utilisée par les prêtres noirs durant les grandes heures de l'Empire noir, fait appel aux puissantes énergies du Vide et à la magie mentale pour plier tous ceux qui l’approchent à ses obscurs desseins.[35] De nombreux adeptes mortels des horreurs indicibles font un usage fréquent de la magie de l'ombre, et les prêtres de l'ombre, tirant leurs pouvoirs du Vide, s’aventurent dangereusement près du domaine des Dieux très anciens..[36]

Murmures[modifier | modifier le wikicode]

Depuis l'aube de la vie sur Azeroth, les Dieux Très Anciens, emprisonnés et en sommeil, ont murmuré au subconscient des êtres mortels et immortels de la même façon, subvertissant leurs pensées et leurs sentiments, et les conduisant parfois à la malveillance ou à la folie, voire aux deux.[37] Les murmures anciens poussent quelqu'un à faire de sombres et terribles choses. Ce sont de subtiles chuchotements qui finissent par devenir indiscernables des propres pensées d'une personne.[33]

La plus tristement célèbre et tragique victime de ces murmures est Neltharion le Gardeterre ; le jadis puissant Aspect Dragon à qui le titan Khaz'goroth avait donné le pouvoir de dominer les lieux les plus profonds du monde. Pourtant, ni la grande sagesse, ni la puissance de Neltharion ne s'avérèrent capable de briser l'étreinte qu'avaient les murmures anciens sur son esprit, ce qui finit par faire totalement perdre la raison au Gardeterre. Neltharion se rebaptisa Aile de mort, cherchant le génocide de toute vie non draconique ainsi que l'asservissement des autres vols draconiques.[38]

Les elfes de la nuit Malfurion Hurlorage et Varo'then entendirent momentanément les murmures quand ils tenaient l'Âme du Démon entre leurs mains. Malfuriona a depuis déclaré que "la noble progéniture d'Ysera était tombée victime des murmures anciens", elle aussi.[31] On dit que la Bien-née Reine Azshara entendit les murmures quelques instants avant ce qui aurait été sa mort, ce qui les transforma elle et ses bien-nés en monstrueux naga — une offre qu'ils ont accepté volontiers ou qui leur a été imposée de force.[39]

Le cas historique le plus frappant des murmures anciens, cependant, se situe dans les anciens parchemins de l'histoire des tribus taurens, gardés à la Cime des anciens dans la capitale Pitons-du-Tonnerre. La légende de la création des anciens nomades taurens fait directement référence aux murmures, déclarant que les premiers incidents de taurens commettant des actes de tromperie, de meurtre ou de guerre étaient dus à leurs anciens camarades qui avaient "obéi aux sombres murmures venant des profondeurs du monde."[40] Ysera reconnut que ces murmures provenaient des Dieux Très Anciens, et qu'ils avaient même envahi le Rêve d’Émeraude.[33]

Tous les Dieux Très Anciens rencontrés par les aventuriers jusqu'à aujourd'hui murmuraient à leurs oreilles durant les combats ; implorant les héros d'Azeroth de se retourner contre leurs alliés et de s'abandonner à la solitude et au désespoir.

L'Heure du Crépuscule[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Heure du Crépuscule

Une très ancienne prophétie[41] parle de l'Heure du Crépuscule, les derniers jours du monde qui verraient les Dieux Très Anciens depuis longtemps enchaînés parvenir à se libérer, une chaîne d'événements permettrait alors à leur vision ultime d'un monde à leur image de se réaliser.

Autre noms[modifier | modifier le wikicode]

  • Dieux-anciens,[42]
  • Dieux du dessous,[43]
  • Anciens seigneurs de la terre,[44]
  • Ceux qui dorment,[45]
  • Les Anciens,[46]
  • Anciens Dieux,[47]
  • Êtres Anciens,[48]
  • Sombres Anciens,[49]
  • Anciens d'Effroi,[50] ou

Culte mortel[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Forces des Dieux Très Anciens
Une prêtresse de C'Thun.
"Corps et âme, avalés tout entier !"
Cho'gall

On en sait peu sur les adorateurs fous des Dieux Très Anciens, si ce n'est le fait qu'ils ne semblent provenir d'aucune culture ou peuple du monde. Les Dieux Très Anciens sont endormis et emprisonnés loin sous la surface, pourtant leur puissance est si vaste que leur affolante corruption destructrice suinte de leurs prisons et semble conduire à la folie certains habitants d'Azeroth. Dans quelle mesure ces êtres sensibles peuvent tomber sous l'influence des Dieux Très Anciens n'est pas bien comprise, mais ceux qui entendent les murmures anciens se sont pour la majorité rejoints dans une coalition connue sous le nom de Marteau du Crépuscule. La plupart de ces adeptes et adorateurs ont perdu toute once de raison et sont devenus totalement imprévisibles et malfaisants, et, parfois, pire encore. Sous le commandement de l'ogre-mage Cho'gall, un puissant avatar du Dieu Très Ancien C'Thun, le Marteau du Crépuscule devint le point central du culte mortel des Dieux Très Anciens. Des grands groupes de membres du Marteau du Crépuscule ont été observés s'installer près des endroits où ils pensent que les Dieux Très Anciens ou leurs serviteurs sont scellés ; beaucoup attendent le réveil de C'Thun à Silithus, alors que d'autres semblent servir Ragnaros dans les Profondeurs de Rochenoire aux côtés des nains sombrefers. Les plus grandes concentrations de membre du Marteau Crépuscule sont cependant situés à Grim Batol et au Bastion du Crépuscule, dans une région des Royaumes de l'Est connue aujourd'hui sous le nom de Hautes-terres du Crépuscule. Les mantides, une race liée aux Qirajis et aux Nérubiens vénèrent Y'Shaarj, un Dieu Très Ancien tué par le Panthéon dans les temps anciens.

Citations[modifier | modifier le wikicode]

See also: Murmures de C'Thun, Murmures de Yogg-Saron et Murmures d'Y'Shaarj

Murmures à Neltharion[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Aile de mort
  • "Les elfes de la nuit vont détruire le monde..."
  • "Le Puits est hors de contrôle..."
  • "Aucun n'est digne de confiance... ils désirent tes secrets, ta puissance..."
  • "Malygos prendra ce qui est tien..."
  • "Alexstrasza veut te dominer..."
  • "Ils ne sont pas mieux que les démons..."
  • "Ils doivent être traiter comme les démons..."

Murmures à Azshara[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Reine Azshara
  • "Il y a un moyen... il y un moyen..."
  • "Tu deviendras plus que ce que tu n'as jamais été... plus que ce que tu n'as jamais été..."
  • "Nous pouvons aider... nous pouvons aider..."
  • "Tu seras plus que ce tu n'as jamais été... et quand l'heure viendra, pour ce que nous t'avons donné... tu nous serviras aussi..."

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Tribunal des Ages, machine à demi-sensible d'origine titan située dans les salles d'Ulduar, décrit les Dieux Très Anciens comme des "symbiotes parasitaires et nécrophotiques".[51] "Nécrophotique" n'est pas vraiment un mot français, mais la combinaison de la racine et du suffixe signifierait "ayant la personnalité ou la forme d'une lumière morte"," "d'une ou lié à une lumière morte," ou "venant de ou contenant une lumière morte." Le terme nécrophotique est composé des racines grecques necro- (> νεκρὸς/nekrós 'mort') et photo- (> φῶς/phôs 'lumière'). Le suffixe -ique décrit quelque chose ayant la personnalité ou la forme de, composé de ou lié à, ou venant de ou contenant de.
  • Il est spéculé que les Dieux Très Anciens ne peuvent pas mourir (leurs serviteurs le revendiquent et sont certainement résilients à ce sujet). Le Tribunal des Ages suggère le contraire, mais dit que quelque soit le moyen de vraiment les tuer, cela signifierait qu'Azeroth serait consumé avec eux. Il est certainement vrai que la "mort" pour un Dieu Très Ancien n'est pas la même celle de n'importe quelle créature du plan mortel, car même Yshaarj, mort, réussit à maintenir une existence consciente via son cœur, ce qui lui permettra d'être partiellement ressuscité.
    • En référence à la contradiction à propos du nombre de Dieux Très Anciens trouvé dans Les Dieux Très Anciens et l'ordonnancement d'Azeroth, Nyorloth plaisanta que "Peut-être que pour détruire quelque chose qui vit hors du temps et de l'espace, de la vie et de la mort, vous devez complètement le supprimer de l'existence"[10] impliquant que le nombre de Dieux Très Anciens répertoriés a été réduit de cinq à quatre quand l'un d'eux fut détruit.
  • Yogg-Saron est constamment référencé en tant que mâle à travers tout Ulduar, bien que se manifestant en un avatar féminin sous la forme de Sara, mais les Dieux Très Anciens n'ont en vérité pas de genre. Quand on se réfère à un Dieu Très Ancien, il faudrait utiliser un pronom neutre au lieu de "il" ou "elle".[52]
    • Tous les Dieux Très Anciens qui sont apparus dans World of Warcraft ont eu des doubleurs masculins, ce qui est probablement la raison pour laquelle ils sont souvent référencés en tant que mâle.
  • Le Hanneton du Crépuscule est une énigmatique espèce, dont on dit qu'elle se nourrie des énergies chaotiques des Dieux Très Anciens.[53]
  • Durant l'entretien sur les quêtes et l'histoire de la Blizzcon 2010, un des participants parla du Tribunal des Ages, faisant remarquer que malgré le fait que les joueurs aient "tué" deux Dieux Très Anciens, il ne s'était pas produit de catastrophes. La réponse d'Afrasiabi fut succincte, "Vous avez joué durant Cataclysm ?" suivi de, "Vous savez, quand le monde a explosé ? A cause des Dieux Très Anciens ?" de la part de Metzen.[15]
    • Ce n'est pas forcément quelque chose ayant une relation avec leurs morts qui a causé le Cataclysme. Les conséquences de la mort d'un Dieu Très Ancien furent explorées avec les shas, et développées dans Chroniques, qui déclare que la seule raison pour laquelle tuer les Dieux Très Anciens détruirait Azeroth est parce qu'ils s'étaient enfoncés trop profondément dans le sol de la planète pour que le Panthéon les en extirpent sans causer de dégâts permanents au monde-âme.
  • Diverses sources de l'histoire de Warcraft donnent des informations contradictoires sur le nombre exact de Dieux Très Anciens qui existent ou ont existé sur Azeroth.

Dans Hearthstone : Heroes of Warcraft[modifier | modifier le wikicode]

Hearthstone Le contenu de cette section est exclusif à Hearthstone : Heroes of Warcraft.

Les Dieux Très Anciens sont le sujet principal de la troisième extension de Hearthstone : Heroes of Warcraft : Murmures des Dieux Très Anciens. En plus d'ajouter des cartes légendaires représentant les quatre Dieux Très Anciens d'Azeroth, l'extension inclut une myriade de différentes cartes liées aux indicibles créatures — principalement sous les formes des sans-visages, des adorateurs mortels et de nouvelles versions "corrompues" de personnages existants tels que l'"Amasseur vicié" (Amasseur de butin) ou "Lardeur, Perte d'Elwynn" (Lardeur). C'Thun est le principal objectif de cette extension, et est accompagné d'un total de 16 cartes de serviteurs différentes qui, soit renforcent C'Thun de diverses façons, soit activent des effets uniques si C'Thun a été renforcé un nombre suffisant de fois.

Inspiration[modifier | modifier le wikicode]

Les noms et la nature globale des Dieux Très Anciens sont un hommage aux divers groupes de déités du Mythe de Cthulhu dans les œuvres de H.P. Lovecraft (première phase), Brian Lumley (troisième phase), et du RPG Call of Cthulhu.[55] C'Thun et Yogg-Saron sont nommés d'après Cthulhu et le Dieu externe Yog-Sothoth.[56] Le nom de N'Zoth est probablement dérivé de Zoth-Ommog du Mythe de Cthulhu de H.P. Lovecraft. En outre, l'histoire concernant l'emprisonnement des Dieux Très Anciens par les titans est inspiré de l'histoire de August Derleth dépeint l'ancienne victoire des Dieux Anciens (représentés par les titans) et les Dieux Externes (représentés par les Dieux Très Anciens). Un nom alternatif des Dieux Très Anciens est les Dieux Anciens.

Fan art[modifier | modifier le wikicode]

Théories et spéculations[modifier | modifier le wikicode]

Article détaillé: Spéculations sur les Dieux Très Anciens

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Yor'sahj l'Insomniaque#Quotes
  2. World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 14
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 36-37
  4. 4,0 et 4,1 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 38
  5. Flame Leviathan#Quotes
  6. 6,0 et 6,1 Ask CDev Answers - Round 1: Il y plus de Dieux Très Anciens que ceux emprisonnés sur Azeroth. Cela leur demande cependant beaucoup de se manifester sur le plan physique ; ...
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 21
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 The Sundering, 157-158
  9. 9,0 et 9,1 Patch 4.3 Raid Preview: Dragon Soul
  10. 10,0 et 10,1 Blizzard lore posts#Nyorloth
  11. Quest:Shadow of the Empire
  12. Quest:C'Thun's Legacy
  13. Game Guide: Ulduar
  14. 14,0, 14,1 et 14,2 Hurlorage, 389
  15. 15,0, 15,1 et 15,2 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Blizzcon2010
  16. 16,0, 16,1 et 16,2 Ultimate Visual Guide, pg. 33
  17. Warlord Zon'ozz#Dungeon Journal
  18. Quests and Lore Panel, Blizzcon 2010
  19. 19,0 et 19,1 Quête:Le dernier souffle d'Y'Shaarj
  20. Word of the Conclave
  21. 21,0 et 21,1 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 24
  22. 22,0 et 22,1 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 29-30
  23. Ultimate Visual Guide, pg. 176
  24. 24,0 et 24,1 The Old Gods and the Ordering of Azeroth
  25. World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 31-32
  26. World of Warcraft: The Magazine Issue 2, 75
  27. The Sundering, Prologue
  28. La prophétie de C'Thun
  29. 29,0 et 29,1 The Warcraft Encyclopedia: Gods
  30. http://www.worldofwarcraft.com/info/dungeons/wrath-ulduar.xml
  31. 31,0 et 31,1 Malfurion Stormrage#Conversation with Remulos
  32. The Sundering, chapter 10: "The Old Ones were creating the key that would open the gates of their prison ... and if that happened, even Sargeras would find himself pleading for the peace of death."
  33. 33,0, 33,1 et 33,2 Thrall: Twilight of the Aspects
  34. WoW Legion: Game Systems Panel - Blizzcon 2015
  35. Legion : Priest Artifact Reveal
  36. Legion Class Preview Series: Priest
  37. It does tend to sound informal
  38. Faces of Cataclysm: Deathwing (Dead link)
  39. The Sundering, 332-3
  40. Sorrow of the Earthmother: "As the children of the earth roamed the fields of dawn, they hearkened to dark whispers from the deep beneath the world."
  41. World of Warcraft: Cataclysm Collector's Edition, Chris Metzen
  42. Warcraft III - Firelord description
  43. Quête:Brise-tête la Montagne
  44. Quête:Le Glaive du Maître
  45. Quête:Connaissance des profondeurs
  46. L'Apocalypse, chapitre 10
  47. L'Apocalypse, chapitre 16
  48. L'Apocalypse, chapitre 10
  49. L'Apocalypse, chapitre 10
  50. L'Apocalypse, chapitre 21
  51. Tribunal of Ages
  52. Loreology on Twitter (2014-05-08)
  53. Hanneton du Crépuscule
  54. Warcraft III manual, 79
  55. Blizzcon 2010: Art Panel HD Part 2
  56. World of Warcraft: The Magazine Issue 4, 25

Modèle:Nature and Divine Modèle:Old Gods Modèle:Gods and demigods Modèle:Creaturefooter Modèle:Azeroth aliens