La Grande Fracture

De Wowpedia
(Redirigé depuis Grande Fracture)
Aller à : navigation, rechercher
Fanart de la Fracture

La Grande Fracture, (ou simplement la Fracture ou le Cataclysme[1]) est le nom donné à la catastrophe qui suivit l'implosion du Puits d'éternité, il y a à peu près 10 000 ans, à la fin de la guerre des Anciens. Lorsque Sargeras essaya de pénétrer sur Azeroth par le portail que les Bien-nés avaient ouvert dans le Puits, Malfurion Hurlorage parvint à interrompre l'incantation. Les quantités d'énergies magiques employées étaient telles que lorsqu'elles furent relâchées, elles déchirèrent le monde. L'implosion du Puits provoqua une terrible tempête qui se mit à consumer les terres. Lorsqu'elle prit fin, le continent de Kalimdor avait été disloqué en trois grandes parties.

Avant la Fracture, il n'existait sur Azeroth qu'un seul continent portant le nom de Kalimdor. Le cataclysme engloutit 80% des terres[2], ne laissant derrière lui que les continents majeurs et les quelques îles que l'on connait aujourd'hui : Norfendre, Kezan, les royaumes de l'Est et une partie du continent originel que l'on appelle toujours Kalimdor.

A l'emplacement du Puits d'éternité se forma un puissant vortex magique, appelé le Maelström.

Inspiration[modifier | modifier le wikicode]

Le concept d'un fractionnement, ou d'un monde redessiné, est un thème courant dans la fantaisie. Dans l'oeuvre de Tolkien, le monde d'Arda subit plusieurs modifications d'envergure, les terres étant englouties ou fragmentées au cours des guerres entre Morgoth et les Valar. L'univers de Lancedragon est secoué par le Cataclysme, qui cause le retrait des mers au point que les villes côtières se retrouvent loin à l'intérieur des terres. Dans Warhammer, les portails des Anciens s'écroulent et les légions du Chaos déferlent sur le monde depuis les pôles nord et sud, ravageant les terres. Dans la Belgariade de David Eddings, le dieu noir Kal Torak s'empare de rage d'un orbe magique ayant servi à former le monde et s'en sert pour fendre le monde en deux, se mutilant par la même occasion.

Références[modifier | modifier le wikicode]