Lames du prince déchu

De Wowpedia
Aller à : navigation, rechercher

Les Lames du prince déchu  [Fauche-Givre] et  [Porte-Givre], créées à partir des éclats de Deuillegivre, sont les armes prodigieuses du chevalier de la mort spéc. givre dans World of Warcraft: Legion.

Les équiper confère la technique Épées cristallines.

Présentation[modifier | modifier le wikicode]

Façonnée par la Légion ardente pour corrompre le monde d’Azeroth, Deuillegivre, la lame runique voleuse d’âmes, a été fracassée par Porte-cendres au sommet de la citadelle de la Couronne de glace. D’innombrables âmes sont échappées de l’épée brisée, mais certaines n’ont pas eu cette chance. Aujourd’hui, les éclats de Deuillegivre peuvent être reforgés et imprégnés d’encore plus de pouvoir. Toutefois, les esprits piégés à l’intérieur doivent d’abord être domptés et pliés à la volonté de celui qui les manie.[1]

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les lames du prince déchu

Avant Porte-Givre et Fauche-Givre n'existait que Deuillegivre. Son nom à lui seul suffisait à glacer le cœur des êtres vivants. Rares sont les armes qui ont eu un tel impact sur l'histoire moderne. Deuillegivre a versé le nom des rois et détruit des nations entières. Aujourd'hui encore, notre monde garde les stigmates des blessures qu'elle lui a infligées.

Porte-Givre et Fauche-Givre porteront toujours cette funeste histoire en elles, mais elles ne suivront pas pour autant la trace de Deuillegivre. Elles se forgeront un avenir qui leur est propre. Chaque geste qui prend fin laisse la place à une nouvelle épopée.


Les lames du prince déchu, I


Les récits retraçant l'histoire de Deuillegivre sont nombreux, mais tous sans exception remontent au roi-liche. La Légion ardente façonna cette entité spectrale dans un seul but : propager une peste de non-mort à travers Azeroth. Ce fut au cœur des contrées sauvages du Norfendre que le roi-liche entama sa funeste tâche. Son influence s'insinua dans le monde telle une ombre, manipulant les esprits mortels pour le servir.

Pour parvenir à ses fins, le roi-liche disposait également d'artefacts surnaturels, dont Deuillegivre, la lame runique forgée par les démons. Capable de consumer les âmes de ses victimes en les emprisonnant dans sa lame, l'arme pouvait transformer les êtres vivants en sbires morts-vivants décérébrés. Cependant, s'il voulait maîtriser ces pouvoirs extraordinaires et pouvoir brandit Deuillegivre, le roi-liche devait se trouver une enveloppe charnelle mortelle.

Et il trouva son bonheur dans le prince humain Arthas Menethil.


Les lames du prince déchu, II


Lordaeron fut la première région infectée par la peste de non-mort. Des familles et des villages entiers furent emportés par le mal qui se propageait à travers le royaume humain. Ses victimes se voyaient privés de repos jusque dans la mort, car elles se relevaient sous la forme de morts-vivants décérébrés que l'on désignait collectivement sous l'appellation de Fléau.

Le prince Arthas Menethil fit le serment d'arrêter ces horreurs, quoi qu'il en coûte. Et pour y parvenir, il n'hésita pas à prendre des mesures drastiques. Au mépris des conseils de ses alliés les plus proches, il se lança dans une quête irréfléchie, visant à trouver la source du mal en Norfendre.

Là-bas, le destin le conduisait jusqu'à Deuillegivre. Bien q'il fût conscient de la malédiction qui pesait sur la lame runique, Arthas crut pouvoir mettre sa puissance au service d'une juste cause. Il se fourvoyait. Dès qu'il s'empara de l'arme, il succomba à la volonté de fer du roi-liche. Le prince sombra dans la démence, et la lame runique se reput de son âme.

Ainsi subjugué, il devint le premier chevalier de la mort du roi-liche.


Les lames du prince déchu, III


Extrait du journal du capitaine Falric, garde royal du prince Arthas Menethil :

"Deuillegivre me met mal à l'aise. L'arme me glace le cœur chaque fois que je m'en approche. Mais je ne peux nier son pouvoir. Nul ne le peut. Pas après la dernière bataille.

Arthas nous a conduits dans le bastion de la créature impie qu'on appelle Mal'Ganis. Nous avons eu du mal à le suivre tant il semblait infatigable. On aurait cru qu'il n'avait peur de rien. Muni de cette lame étrange, il s'est taillé un chemin à travers les morts-vivants. Mal'Ganis lui-même n'avait aucune chance d'en réchapper.

Ce fut une belle victoire, en vérité, mais je ne suis pas d'humeur à festoyer. Arthas se comporte de façon étrange depuis quelque temps. Après la bataille, il a disparu dans les étendues enneigées. Pour quelle raison ? Je l'ignore. Je partirai bientôt à sa recherche."


Les lames du prince déchu, IV


Extrait du chapitre 3 de La Chute de Lordaeron et la purge de la sylve de l'Est, par l'historienne royale Archenosus :

"De retour du Norfendre, le prince Arthas fut accueilli en héros. Les cloches sonnèrent au diapason des acclamations du peuple de Lordaeron, ravi de revoir son prince bien-aimé. Nul ne se doutait que Deuillegivre avait ravi son âme, qu'il avait tué ses soldats pour en faire des morts-vivants.

Dans la salle du trône, Arthas s'agenouilla devant son père et suzerain, le roi Terenas II. Hélas, les retrouvailles tournèrent vite à la tragédie.

Le prince plongea Deuillegivre dans le cœur de son père et la lame absorba l'âme de Terenas, comme elle en dévorerait tant d'autres par la suite. Ce jour-là, Arthas tua plus qu'un roi. Il anéantit une nation. Peu après, Lordaeron tomba sous le joug du prince noir et de son Fléau."


Les lames du prince déchu, V


Alors qu'Arthas et le Fléau envahissaient Lordaeron, les habitants cédèrent à la panique. Mais tandis que nombre d'humains sombraient dans le désespoir, certains se tournèrent vers les paladins sacrés. Uther le Porteur de Lumière était le plus grand de ces preux guerriers. Si un homme était capable d'arrêter le prince déchu, c'était bien lui.

Les deux adversaires s'affrontèrent à Andorhal, lors d'un combat décisif qui déterminerait le sort de Lordaeron. Dans un fracas d'énergies contraires, Deuillegivre brava la légendaire marteau du Porteur de Lumière. Un duel de plus dans la lutte éternelle opposant la Lumière aux ténèbres, la vie à la mort.

Au final, ce fut la mort qui l'emporta. Deuillegivre transperça l'armure dorée d'Uther pour mieux dévorer son âme vertueuse. Arthas étouffa ainsi la dernière étincelle d'espoir qu'il restait au peuple de Lordaeron.


Les lames du prince déchu, VI


Longue est la liste des victimes de Deuillegivre. Et tous ceux qui ont succombé à lame runique ont connu le même sort funeste. L'arme a absorbé leurs âmes brisées pour les séquestrer à jamais en son sein.

Seule exception à la règle, le général des forestiers Sylvanas Coursevent. Lorsque le Fléau envahit Quel'Thalas, le royaume des hauts-elfes, elle lui opposa une résistance farouche. Ses tactiques ingénieuses déjouèrent systématiquement les plans d'Arthas et de ses forces impies. Elle se battit avec le courage et la vaillance d'une grande héroïne.

Hélas, quand elle finit par tomber au combat, Sylvanas n'eut pas droit à la mort héroïque qu'elle avait tant méritée. Décidé à la châtier pour avoir osé lui résister, Arthas utilisa Deuillegivre pour lui arracher son âme et la transformer en banshee désincarnée.


Les lames du prince déchu, VII


La mort d'Anasterian Haut-Soleil, telle que relatée par le magistère Hathorel :

"Ce chien d'Arthas est venu à Quel'Thalas dans un seul but : s'approprier la puissance du Puits de soleil. Nous avons tout fait pour l'en empêcher. Tout. Mais rien n'arrêtait Arthas et sa vile armée.

C'est alors qu'est apparu notre grand roi Anasterian, muni de Felo'melorn. Les morts comme les vivants se sont arrêtés pour assister au duel du roi haut-elfe et du prince déchu.

Malgré son grand âge, mon roi s'est battu comme un lion. Malheureusement, Felo'melorn n'était pas de taille face à Deuillegivre et Arthas a brisé l'épée ancestrale d'Anasterian. De sa lame maudite, le chevalier de la mort a transpercé mon roi de part en part.

J'aurais voulu continuer à me battre, mais en mon for intérieur, je savais qu'il était trop tard. Nous le savions tous."


Les lames du prince déchu, VIII


Le puissant Saphiron lui-même n'était pas à l'abri de la morsure de Deuillegivre. Fort d'une sagesse infinie, le dragon bleu, fleuron de son espèce, était passé maître dans la magie des Arcanes. Des siècles durant, ses fidèles serviteurs draconiques et lui veillèrent sur un monceau de reliques extraordinaires dissimulé en Norfendre.

Ce furent précisément ces reliques qui attirèrent l'attention d'Arthas. Le chevalier de la mort et ses sbires du Fléau envahirent l'antre du dragon pour piller ses trésors... La bataille qui s'ensuivit entrerait dans la légende.

Saphiron et ses congénères déchaînèrent la pleine fureur de leur puissance arcanique contre Arthas, mais celui-ci refusait de repartir sans son trophée. Le chevalier de la mort déborda ses ennemis ancestraux et les tua les uns après les autres. Invoquant les pouvoirs de Deuillegivre, il transforma Saphiron en wyrm de givre mort-vivant.

Sous cette nouvelle forme, le grand dragon d'antan deviendrait l'une des armes les plus meurtrières du Fléau.


Les lames du prince déchu, IX


Rares sont ceux qui ont croisé le fer avec Arthas et survécu pour en témoigner, mais le démon Illidan Hurlorage fait partie de ce cercle restreint.

Flanqué d'une puissante armée, Illidan assiégea le Norfendre dans le but d'anéantir le roi-liche. Bravant neige et blizzard, il progressa sans relâche vers la citadelle de la Couronne de glace, la capitale gelée du Fléau. Lorsqu'enfin il atteignit sa destination, Illidan trouva sur son chemin le chevalier de la mort Arthas et sa horde de morts-vivants.

Pendant que les morts et les vivants ferraillaient, Illidan et Arthas s'affrontèrent en combat singulier.

Armé des puissants glaives de guerre d'Azzinoth, Illidan assaillit le chevalier de la mort de toutes parts. Le fracas de leurs armes fendit la glace et ébranla les salles de la citadelle du roi-liche. Les deux combattants semblaient aussi puissants l'un que l'autre, mais Arthas finit par prendre l'avantage. Deuillegivre entailla les chairs d'Illidan, manquant de justesse de le tuer.

Le démon en réchappa, mais sa blessure ne se refermerait jamais complètement. Des années plus tard, il souffrirait encore la morsure glaciale de Deuillegivre.


Les lames du prince déchu, X


Illidan vaincu et son armée en déroute, Arthas fit le dernier pas sur le chemin de la damnation éternelle. Il ne fit plus qu'un avec le roi-liche, son esprit et son âme fusionnant au sein de la puissante entité spectrale. A cet instant précis, Arthas disparut à tout jamais pour céder la place à l'incarnation de la mort elle-même.

Arthas avait vaincu tous ses adversaires et ses pouvoirs venaient de croître de façon exponentielle. Tout portait à croire que nul ne pourrait jamais se dresser contre ce nouveau roi-liche... Mais sans compter sans Tirion Fordring, détenteur de la lame sacrée de Porte-Cendres.

Lors de la deuxième pour la chapelle de l'Espoir de Lumière, Tirion affronta Arthas et prouva au monde entier que le roi-liche n'était pas invincible. D'un puissant coup de Porte-Cendres, il poussa le chef du Fléau à battre en retraite.

Mais ce n'était pas la dernière fois que Deuillegivre et Porte-Cendres seraient amenées à en découdre. La prochaine fois que les deux lames croiseraient le fer, une seule en ressortirait indemne.


Les lames du prince déchu, XI


Aucun roi ne conserve son trône éternellement. Au sommet de la citadelle de la Couronne de glace, Arthas allait l'apprendre à ses dépens.

Pour détruire définitivement le roi-liche et son Fléau, les nations d'Azeroth lancèrent une vaste campagne en Norfendre. Cette guerre sanglante atteignit son apogée lors du siège de la citadelle elle-même. Armée de Porte-Cendres, Tirion Fordring emmena certains des plus grands champions au monde dans les profondeurs de la forteresse.

Au cours de l'assaut meurtrier qui s'ensuivit, Tirion affronta une nouvelle fois Arthas. Porte-Cendres et Deuillegivre s'entrechoquèrent dans un fracas de métal hurlant comme une brise glaciale. Après avoir porté un coup dévastateur, Tirion réussit là où tant d'illustres héros avant lui avaient échoué. Il brisa Deuillegivre et mit fin au règne d'Arthas.

La destruction de Deuillegivre délivra les innombrables âmes piégées dans la lame runique. Et elle délivra aussi Arthas de l'emprise de l'épée maudite. D'après le témoignage de Tirion Fordring, telles furent les dernières paroles du prince à l'article de la mort :

"Je ne vois... que les ténèbres... qui m'entourent."

Apparences[modifier | modifier le wikicode]

Inv sword 1h artifactruneblade d01dual.pngInv sword 1h artifactruneblade d 01.png Classic[modifier | modifier le wikicode]

Achievement: Fighting with Style: Classic

Blades of the Fallen Prince.jpg
Blades of the Fallen Prince2.jpg
Blades of the Fallen Prince3.jpg
Blades of the Fallen Prince4.jpg
This is the default appearance. Recover one of the Pillars of Creation. Recover Light's Heart and bring it to the safety of your Order Hall. (Quest:Light's Charge) Complete the first major campaign effort with your order. (Quest:A Personal Request)

Inv sword 1h artifactruneblade d02dual.pngInv sword 1h artifactruneblade d 02.png Upgraded: Frostmourne's Legacy[modifier | modifier le wikicode]

Achievement: Fighting with Style: Upgraded

Frostmourne's Legacy.jpg
Frostmourne's Legacy2.jpg
Frostmourne's Legacy3.jpg
Frostmourne's Legacy4.jpg
Complete the death knight class hall campaign. (Forged for Battle) Unlock every Artifact Trait. (Power Realized) Fully research the history of your artifact in your class hall. (Part of History) Complete the achievement "This Side Up."

Inv sword 1h artifactruneblade d05dual.pngInv sword 1h artifactruneblade d 05.png Valorous: Sindragosa's Fury[modifier | modifier le wikicode]

Achievement: Fighting with Style: Valorous

Sindragosa's Fury.jpg
Sindragosa's Fury2.jpg
Sindragosa's Fury3.jpg
Sindragosa's Fury4.jpg
Complete the questline, "Balance of Power" (Improving on History) Complete the achievement "Unleashed Monstrosities." Complete a Challenge Mode Dungeon using a level 15 keystone. (Keystone Master) Complete the achievement "Glory of the Legion Hero."

Inv sword 1h artifactruneblade d04dual.pngInv sword 1h artifactruneblade d 04.png War-torn: Gravekeeper[modifier | modifier le wikicode]

Achievement: Fighting with Style: War-torn (Alliance)/Fighting with Style: War-torn (Horde)

Gravekeeper.jpg
Gravekeeper2.jpg
Gravekeeper3.jpg
Gravekeeper4.jpg
Complete the quest "Quest:The Victor's Spoils" after reaching Prestige level 1, Rank 50. Reach Prestige level 5 and earn a Crest of Heroism. Reach Prestige level 5 and earn a Crest of Carnage. Reach Prestige level 5 and earn a Crest of Devastation.

Inv sword 1h artifactruneblade d 06dual.pngInv sword 1h artifactruneblade d 06.png Hidden: Dark Runeblade[modifier | modifier le wikicode]

Achievement: Fighting with Style: Hidden

Dark Runeblade.jpg
Dark Runeblade2.jpg
Dark Runeblade3.jpg
Dark Runeblade4.jpg
Acquire Runes of the Darkening. Complete 100 dungeons using a hidden artifact appearance. Complete 200 World Quests using a hidden artifact appearance. Kill 1,000 enemy players using a hidden artifact appearance.


Anecdote[modifier | modifier le wikicode]

Lors de la Gamescom 2015, les épées jumelles furent présentées comme Porte-Givre et Fauche-Âme. Quand l'arme fut révélée sur le site principal de World of Warcraft le premier jour de la BlizzCon 2015, Fauche-Âme avait été changé en Fauche-Givre.

  • A l'origine l'épée en main gauche s'appelait Fauche-Givre et celle en main droite Porte-Givre.

Anecdote[modifier | modifier le wikicode]

Lors de la Gamescom 2015, les épées jumelles furent présentées comme Porte-Givre et Fauche-Âme. Quand l'arme fut révélée sur le site principal de World of Warcraft le premier jour de la BlizzCon 2015, Fauche-Âme avait été changé en Fauche-Givre.

  • A l'origine l'épée en main gauche s'appelait Fauche-Givre et celle en main droite Porte-Givre.

Changement dans un patch[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]