Ténèbre de l'Au-delà

De Wowpedia
Aller à : navigation, rechercher
Représentée dans la Saga Warcraft.
Représentée dans les Grottes du Temps.

La Ténèbre de l'Au-delà,[1][2] aussi appelée la Ténèbre,[3] le Grand Au-delà,[4] le Sombre Au-delà, ou simplement l'Au-delà, est le vide qui sépare les mondes. Elle est décrite comme la première de toute chose, quand il n'y avait rien, et fait partie du plan matériel primaire, par opposition au Néant distordu. C'est fondamentalement le nom que l'on donne au cosmos dans l'univers de Warcraft.

À ce jour, six planètes ont été identifiées dans cet univers : Argus, Azeroth, K'aresh, Xerrath, Xoroth et Draenor (dont les restes, flottants sur les vents astraux du Néant Distordu, furent rebaptisés Outreterre) — bien que seuls cinq d'entre eux existent encore aujourd'hui, Xerrath ayant été détruite par la Légion comme démonstration de force durant leur conquête de Xoroth. Il existe cependant une infinité d'autres planètes dans la Ténèbre de l'Au-delà.[1] Une d'entre elles était Fanlin'Deskor, une planète dont le véritable nom est inconnu, qui a été totalement détruite par la Légion ardente.

Les titans ont voyagé à travers la Ténèbre de l'Au-delà à la recherche d'autres titans.

Origines

Avant le début de la vie et avant même que l'univers n'existe, seule se trouvait la Lumière. La Lumière existait telle une mer infinie d'énergie vitale, englobant toute existence, sans altération du temps et de l'espace. Pourtant, alors que la mer en constante évolution s'étendait, des poches de "rien" froid apparurent. Ces espaces fusionnèrent et formèrent le Vide. Le Vide grandit rapidement et commença à se déplacer à l'encontre de la Lumière, et bientôt, la tension montante entre les deux forces initia une série d'explosions qui éventra le tissu même de la création, donnant naissance à l'univers physique.[3]

Les énergies relâchées par le choc de la Lumière et du Vide fit rage à travers le cosmos naissant, formant une infinité de mondes primordiaux. Durant de longues époques, la Ténèbre de l'Au-delà en constante expansion bouillait dans un maelstrom de feu et de magie. Des éclats de Lumière furent jetés à travers la réalité, imprégnant des mondes de l'étincelle de la vie.[3]

Les énergies les plus instables se fondirent en une dimension astrale connue sous le nom de Néant distordu. La Lumière et le Vide entrèrent en collision et se séparèrent aux frontières de ce royaume, le plongeant dans la tourmente. Bien que le Néant distordu existe hors des frontières de l'univers physique, ses énergies volatiles déchirent occasionnellement le voile de la Ténèbre, inondant la réalité et déformant la création.[3]

Dans le RPG

The RPG Icon 16x36.png Le contenu de cette section est exclusif au RPG Warcraft et ne constitue pas une référence.

Lorsque les débats sur la cosmologie commencèrent sur Azeroth, les érudits se heurtèrent rapidement à une question inévitable : où la Ténèbre s'arrête-t-elle ? Si Azeroth est entourée par le Rêve d'émeraude, et séparée des autres mondes matériels par le Néant distordu, alors qu'y a-t-il au delà des confins du Néant ? Ils finirent par tomber d'accord, et nommèrent cette étendue la Ténèbre de l'Au-delà, une notion aussi philosophique que scientifique. Ni blanche ni noire, ni chaude ni froide, ni vivante ni morte, nul ne sait véritablement où elle commence, et encore moins où elle s'arrête. Tout ce que l'on ignore sur le cosmos, voilà ce que représente la Ténèbre. Si l'on entreprenait de l'explorer, chaque nouvelle partie découverte deviendrait un plan d'existence à part entière, aux limites duquel on retrouverait la Ténèbre, éternelle et universelle.[5]

La Ténèbre de l'Au-delà et le Néant distordu

Le Néant distordu est le plan astral entre les mondes. Il s'agit d'un environnement chaotique et magique qui semble enchevêtré dans la Ténèbre de l'Au-delà, mais qui reste en règle générale imperceptible pour les mortels.[2]

Leurs rôles respectifs n'ont pas encore été très bien établis. Par exemple, dans le roman Le dernier Gardien, Medivh explique à Khadgar que les démons règnent sur la Ténèbre, et décrit la Porte des ténèbres comme un portail reliant deux points du Néant distordu. Par la suite, les jeux ou livres ultérieurs n'ont eu cesse de répéter que les démons vivaient dans le Néant. Cependant, si on considère que les informations données par Medivh au jeune Khadgar sont exactes, alors le Néant distordu pourrait être une sorte de dimension parallèle ou d'"hyperespace" où les lois conventionnelles de la physique, du temps et de l'espace ne s'appliquent pas, et où il serait donc possible de se déplacer instantanément d'un bout à l'autre de l'univers.

Aegwynn, dans ses récits datant du début de la Deuxième Guerre, parle de la Ténèbre en des termes proches de ceux employés dans des sources ultérieures pour décrire le Néant distordu, il est donc plausible qu'il s'agisse d'une erreur ou d'une retcon. Dans Warcraft II, la différence entre le Néant et la Ténèbre était bien plus floue que dans les jeux suivants. Alors qu'Aegwynn affirmait défendre Azeroth des forces de la Ténèbre, il a clairement été indiqué plus tard que ses opposants venaient du Néant.

Il est possible qu'Aegwynn ait choisi de parler de la Ténèbre plutôt que de se limiter au Néant car elle considérait que son devoir était de défendre le monde contre toute entité malveillante existante, et non uniquement celles issues du Néant distordu. En effet, il est probable qu'il existe dans la Ténèbre des forces rivalisant avec la Légion ardente elle-même, et dont les défenseurs d'Azeroth ne soupçonnent même pas l'existence.

D'après le RPG Warcraft, le Néant distordu constitue une partie de la Ténèbre, mais il n'existe pas de frontière clairement établie entre les deux. Ceci est sans doute censé expliquer pourquoi les termes sont parfois interchangeables. L'encyclopédie Warcraft confirme que le Néant distordu fait partie de la Ténèbre de l'Au-delà, et non l'inverse.

Références

  1. 1,0 et 1,1 The Warcraft Universe at the official Warcraft Encyclopedia
  2. 2,0 et 2,1 Twisting Nether at the official Warcraft Encyclopedia
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 18
  4. http://www.worldofwarcraft.com/gadgetzantimes/gt002/magicalhistory.html
  5. It does tend to sound informal